Excite

Qu'est-ce que le yoga vinyasa ou yoga flow

Vinyasa est un mot sanscrit qui se compose de "nyasa"(placer) et de "vi"(d’une manière précise). Le yoga vinyasa (ou yoga flow) peut s'expliquer comme une suite évidente de postures intrinsèquement coordonnées et liées à la respiration. On ne pratique pas le yoga vinyasa, mais on est dans l'état de yoga : chaque seconde du mouvement et du souffle est profondément consciente.

Une suite de positions (asana) imposée par la respiration

Le yoga vinyasa (ou yoga flow) peut être perçu de l'extérieur comme une chorégraphie, un enchaînement de gymnastique au sol. Il n'en est rien. Exécuter parfaitement une série de mouvements prévus pour s'enchaîner n'est pas le but de la discipline. La respiration oblige au mouvement et le mouvement oblige à la respiration. De la sorte, l'ascète passe d'une position (asana) à l'autre, presque involontairement, nécessairement.

Par exemple, si on se met en position basse de pompes (chaturanga dandasana), lorsqu'on reprend sa respiration, on se sent obligé de relever le buste et de tendre les bras. On se retouve donc, obligatoirement, en "chien tête en haut" (urdhva mukha svanasana). Et lorsqu'on expire, on a besoin de rabaisser le torse, sans fléchir les bras on lève donc les fesses, jambes tendues, la tête entre les bras tendus et on est en position de "chien tête en bas" (adho mukha svanasana). On n'a obéi qu'aux besoins du corps. Le temps de tenue d'une position est celui des capacités respiratoires de chacun.

Ce n'est qu'un exemple, l'enchaînement peut être autre au gré de la position dont a besoin l'inspiration ou l'expiration pour être la plus confortable. Il n'y a pas de règle si ce n'est cette logique que les mouvements ascendants et de déploiement sont plus favorables à l'inspiration et les mouvements descendants et de reploiement favorisent l'expiration.

Une création sans cesse renouvelée

Rien de figé, donc, rien de codifié dans l'expression du yoga vinyasa (ou yoga flow). S'il s'agit bien d'enchaîner des positions, cet enchaînement doit se faire naturellement par l'écoute des besoins de respiration du corps. Chaque séance peut être une création spécifiquement adaptée à l'ascète, qui se fait à chaque fois spontanément.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017