Excite

Virus Ebola, les dernières mesures prises

  • Getty Images

Le Virus Ebola n'en finit plus de tuer. L'OMS, qui voulait tester un vaccin dans les pays atteints par le virus, leur a demandé de prendre des mesures draconiennes.

Le virus Ebola progresse encore et toujours. L'OMS semble, maintenant, dépassée, par la propagation aussi rapide de ce virus qui a déjà fait 1 229 morts et contaminé 2 240 personnes dans quatre pays d'Afrique. En trois jours, 84 morts et 113 nouveaux cas ont été dénombrés en Guinée, Sierra-Leone, Liberia et Nigeria. La psychose s'installe dans ces pays. Un centre d'isolement, à Moravia, a été attaqué par la foule. 17 personnes qui se faisaient soigner se sont enfuies. Mais elles ont pu se rendre à l'hôpital.

L'OMS, afin de ravitailler en vivres les personnes en quarantaine, s'est associée au Programme alimentaire mondial (Pam). En effet, 1 million de personnes ne peut plus se déplacer pour acheter de quoi se nourrir. Cela permet également de réduire les déplacements et la propagation du virus.

L'OMS préconise également que les pays, touchés par le virus, soumettent les voyageurs, voulant se rendre à l'étranger, à des examens de sortie de détection de la maladie, que ce soit dans les aéroports, ports et postes de douanes. Cela éviterait la propagation de la maladie même si le risque de transmission est faible, lors de voyages aériens.

Certains pays ont pris des mesures. Le Burkina Fasso a suspendu la chasse aux chauves-souris. Elle serait un vecteur de propagation de la maladie. Le Cameroun a fermé toutes ses frontières avec le Nigeria. La Côte d'Ivoire, lors d'opérations réalisées, teste ses réactions en cas de contamination.

L'Union Africaine devait tenir son sommet au Burkina Fasso début septembre. Le pays, bien que non touché par le virus, a décidé de reporter cette réunion consacrée à l'emploi et la pauvreté.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017