Excite

Verrues, comment les soigner ?

C'est un virus du groupe des VPH (papillomavirus humains) qui est responsable de la survenue des verrues. Rarement malignes, elles méritent tout de même d'être enlevées.

Protubérances de l'épiderme, elles touchent 30 % des enfants et près de 9 % de la population de la planète. Les verrues sont rarement douloureuses mais c'est souvent leur allure rebutante qui pousse à s'en débarrasser.

On classe les verrues en différents groupes selon le virus responsable. La verrue génitale, les verrues filiformes, en chou-fleur et planes qui se développent sur toutes les parties du corps, la verrue plantaire (pied) et la verrue vulgaire présente sur les mains, les orteils, les coudes et genoux.

Il convient de consulter un médecin si la verrue saigne spontanément, est douloureuse ou selon son aspect physique.

Dans touts les cas, il est conseillé d'éliminer les verrues, très contagieuses. Le mieux est d'éviter les remèdes de grand-mère souvent dénués de bon sens et qui peuvent s'avérer extrêmement dangereux. L'homéopathie est à réserver aux personnes ultra-patientes puisque de nombreux mois sont nécessaires pour constater, parfois, un léger résultat.

En revanche, l'azote liquide a un effet radical et ultra rapide : consulter un dermatologue qui appliquera l'azote au bon endroit.

De bons résultats peuvent être obtenus grâce à l'acide salicylique (sur prescription médicale). Il faut compter une huitaine de jours pour commencer à constater une diminution de la verrue.

Pourquoi ne pas pratiquer la prévention grâce au mariage magnésium/oligo-éléments/sélénium ? Ce cocktail a souvent le mérite d'éviter l'apparition des verrues vulgaires.

Il est tout de même un point non négligeable à signaler : les futures mamans, les malades souffrant de problèmes circulatoires, les diabétiques ne doivent absolument pas chercher à supprimer leurs verrues eux-mêmes. Tous doivent consulter un médecin.

Photo : Vulgaris médical (webchercheurs.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2020