Excite

UV, les dangers des lampes solaires

Arborer une mine dorée dans les petites tenues d'été pousse bon nombre de consommatrices à fréquenter assidument les centres de bronzages. Tout ceci ne serait pas trop mal s'il n'était question de dangerosité pour la santé.

Médecins et sites Internet ont largement exposé les problèmes dus à une utilisation intensive des UV en cabine. Il semblerait que les adeptes de cette pratique aient besoin d'une petite piqûre de rappel.

Avoir recours aux lampes à bronzer pour avoir un teint resplendissant multiplie les risques de cancers de la peau. En effet, de récentes études cliniques portant sur l'épiderme et ses maladies, ont démontré que les personnes s'exposant régulièrement aux lampes solaires sont susceptibles de développer un cancer spinocellulaire ou basocellulaire, carcinomes les plus courants. De plus il est reconnu que les jeunes de moins de 20 ans encourent d'avantage de risques.

Depuis la récente réglementation européenne, les pouvoirs publics ont instauré de nouvelles normes pour éviter que les clients coutumiers des centres de bronzage ne soient victimes de brûlures. Dorénavant cette législation impose que les lampes solaires n'émettent pas d'UVB comme ce fut le cas autrefois, car les UVB provoquent des brûlures occasionnant de graves séquelles.

Aujourd'hui, le taux d'UVB étant tombé à 2 %, le nombre de brûlures est rare. Toutefois, sachant que les UVA constituent 98 % des rayons émis, ils n'excluent ni les dangers, ni les dommages occasionnés par les lampes solaires.

Il est reconnu que l'émission de rayons UV (ultraviolets), qu'ils soient A ou B, favorise le vieillissement de la peau. C'est pourquoi il est conseillé de fréquenter les cabines de bronzage avec bon sens et modération mais aussi de se protéger des rayons du soleil.

Photo : Stéfan r (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018