Excite

Les troubles du comportement alimentaire : l'anorexie mentale

L'anorexie mentale fait partie des troubles du comportement alimentaire les plus répandus. Elle se déclare généralement chez les filles à l'adolescence. Mais depuis peu, cette maladie est observée chez des patientes de plus en plus jeunes et chez les garçons également. Véritable obsession pouvant conduire à la mort (on parle d'une addiction sans substance), l'anorexie doit être prise en charge par des spécialistes.

L'anorexie mentale laisse souvent l'entourage du patient perplexe et démuni. Ce qui démarre par un simple régime alimentaire devient progressivement une obsession impossible à dépasser et aux conséquences dramatiques.

Se priver de nourriture pour perdre du poids rapidement apparaît comme une solution simple et efficace aux yeux de beaucoup. La perte de poids est alors estimée plus importante que le fait d'être en bonne santé. Le processus est généralement le même : la personne est très motivée pour perdre du poids et se prive pour obtenir des résultats. Les premiers kilos fondent rapidement, la personne se sent galvanisée et ressent une impression de contrôle. Les privations deviennent chaque jour plus importantes, la peur de reprendre le poids déjà perdu ajoutant une pression supplémentaire, jusqu'à ne plus rien manger du tout.

Survenant dans la majorité des cas à l'adolescence, l'anorexie provoque des carences en vitamines et minéraux et joue un rôle néfaste sur le développement du corps à une période charnière. Le corps s'épuise progressivement. Il n'est pas rare qu'une anorexique voit ses règles s'arrêter par exemple. Les conséquences de ces privations peuvent être irréversibles sur le long terme.

C'est souvent lorsque l'amaigrissement devient effrayant que l'entourage prend conscience du problème, alors que dans un premier temps la personne est encouragée ou complimentée sur sa perte de poids. Les conflits deviennent alors réguliers, entre l'anorexique qui refuse de s'alimenter et une famille démunie face au problème. Il ne s'agit pas d'une simple envie d'être mince, d'ailleurs la personne ne se voit pas maigrir et continue de se trouver en surpoids alors même que son corps est d'une maigreur effrayante.

C'est alors une vraie guerre des nerfs qui se joue entre l'anorexique et sa famille, d'autant plus que les personnes atteintes ne manquent pas de ressources et de créativité pour garder le contrôle de la situation : forcée à manger, la personne n'hésitera pas à se faire vomir ensuite ou à prendre des laxatifs en grande quantité par exemple. L'anorexique est en grande détresse, mais pour l'entourage qui voit la personne mourir à petit feu sans réussir à l'aider, la culpabilité et le sentiment d'échec sont constants.

L'anorexie mentale est une lutte permanente contre la faim, ne pas craquer, ne pas prendre de poids donne un sentiment de contrôle qui devient une vraie drogue. Cette maladie cache souvent des troubles plus profonds qui étaient parfois là avant son apparition : dépression, anxiété, mal-être, peur de l'avenir, etc. Elle fait partie des troubles du comportement alimentaire les plus graves.

Sortir de l'anorexie

Le principal obstacle à la guérison est bien souvent l'anorexique lui-même. Lui faire admettre son problème est difficile. Lui faire prendre conscience qu'il doit se soigner encore plus. Les troubles du comportement alimentaire sont désormais traités avec beaucoup de sérieux par les médecins et psychiatres. Les anorexiques sont accueillis dans des services spécialisés qui offrent de bons résultats. Seul 1/3 des anorexiques guérissent complètement, mais la prise en charge évite souvent le pire pour beaucoup d'entre eux.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017