Excite

Tinder mis en cause dans les MST et le VIH

  • @getty Images

Les MST, Maladies Sexuellement Transmissibles, et le VIH sont en augmentation. La faute en reviendrait en partie à Tinder.

Les réseaux sociaux n'ont pas toujours bonne presse. Problèmes de vie privée, insultes & co, les internautes les utilisent pas toujours à bon escient. Il semblerait également que Tinder soit mis en cause dans le domaine de la santé et surtout de la sexualité. Malgré le Sida, une étude a démontré que les jeunes se protègent de moins en moins lors des rapports sexuels. Exit le préservatif. Outre le Sida, le préservatif joue un rôle contre les MST, même si le risque zéro n'existe pas.

La publicité Graffiti pour le port du préservatif.

Le département de Santé de Rhode Island est catégorique. Utiliser des applications et sites de rencontres, comme Tinder, Grinder, Adopte un mec, aurait un lien avec l'augmentation des transmissions du VIH et des MST. Les comportements à risques incluent autant le recours aux applications de rencontres qui arrangent des relations sexuelles entre anonymes que les relations sexuelles non-protégées ou la multiplication de partenaires sexuels. Pour 2013 et 2014, les chiffres démontrent une augmentation de 79% des cas de syphilis, de 30% des infections urinaires, et de 33% des cas de VIH. Les jeunes entre 15 et 24 ans sont les plus touchés.

Les méthodes de dépistage sont plus perfectionnées, ce qui a permis de connaître ces pourcentages alarmants.

Certains pays, comme le Brésil, prennent déjà des mesures. Le Ministère de la Santé brésilien s'est associé à Tinder pour rappeler les règles élémentaires de protection lors de tout rapport sexuel. Faux profils créés qui annoncent, lors d'un message préventif, Attention, il est difficile de savoir qui est porteur du VIH. Amuse-toi bien mais prends soin de toi.

On ne le répétera jamais assez, Sortez couvert ! Ca n'arrive pas qu'aux autres.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018