Excite

Timidité : quand le rose aux joues paralyse

La timidité peut vite s'avérer très handicapante dans la vie affective mais aussi professionnelle. Véritable frein à l'évolution personnelle, elle doit être combattue. Vaincre sa timidité, c'est se donner toutes les possibilités de construire une vie amoureuse épanouie, de s'imposer dans le milieu professionnel. C'est se donner toutes les chances d'être heureux.

Il est bien regrettable que la timidité ne soit pas toujours considérée comme une entrave à l'épanouissement. Trop souvent les timides sont la cible de railleries, le rose aux joues fait sourire. Il arrive même bien fréquemment qu'il séduise. Certes, il existe une timidité considérée comme normale car elle n'entrave pas la spontanéité de la personne.

Mais lorsqu'il s'agit d'une timidité pathologique, c'est bien plus grave. La personne timide vit mal ce handicap social. Parce qu'il est bien question de cela, n'en doutons pas. La timidité, normale chez l'enfant, peut ne pas disparaître à l'âge adulte et peut même s'amplifier. Lorsqu'elle est extrêmement handicapante, il s'agit d'une véritable maladie.

Peur du regard de l'autre, manque de confiance en soi, excès de trac, appréhension voire peur inconsidérée, émotivité excessive : tout cela peut mener vers une véritable phobie sociale. Les différentes thérapies qui donnent de bons résultats sont les suivantes : relaxation, hypnose et sophrologie, thérapies comportementales et cognitives, traitement médicamenteux. L'important est de trouver le bon praticien avec lequel s'installe un climat de confiance.

Consulter un psychologue peut s'avérer positif car le thérapeute va aider la personne timide à rechercher les causes remontant parfois à l'enfance. Une éducation trop stricte ? Un conflit avec l'un des parents ? Des moqueries à répétition qui ont pu gâcher la scolarité ? Trouver les réponses à ces interrogations permet d'avancer et bien souvent de reprendre confiance en soi : ce qui peut suffire pour s'affirmer face aux autres. C'est ainsi que, peu à peu, le timide laisse place à un être ferme et décidé à réussir sa vie.

Et le corps dans tout ça ?

Pour guérir de la timidité, on peut également faire appel aux thérapies qui font intervenir le corps plutôt que l'esprit. C'est ce que l'on appelle les "psychothérapies à médiation corporelle". Il s'agit de la sophrologie, de l'hydrothérapie, la bioénergie, de la réflexologie. Un bon moyen de gérer ses émotions corporelles après les avoir comprises puis acceptées. Des techniques orientales aident à obtenir de bons résultats tout comme certains massages qui vont réduire tensions et contractures trouvant leur origine dans l'excès de stress.

Prendre des cours de Théâtre peut apporter des résultats positifs fulgurants. De nombreux acteurs ont vaincu leur timidité grâce à la scène. Le chant est également une possibilité. Etre soliste n'est peut-être pas possible dans l'immédiat, mais intégrer une chorale dans un premier temps est vraiment une excellente solution. De plus, le chant permet d'apprendre des techniques de respiration très utiles en cas de timidité.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017