Excite

Thermalisme et thalassothérapie : quelles différences ?

Non, thermalisme et thalassothérapie ne sont pas des synonymes ! Loin de là. Il est grand temps de rendre à chacun le sens qui lui appartient. Ce qui aura pour but d'éviter bien des erreurs.

Les pouvoirs curatifs du thermalisme sont depuis longtemps reconnus médicalement et sont utilisés dans le traitement de pathologies diverses : c'est l'une des différences avec la thalassothérapie.

Lors d'une cure thermale, tous les moyens médicaux et sanitaires sont mis au service du curiste. Les soins sont dispensés par des spécialistes tels que kinésithérapeutes, hydrothérapeutes et des infirmiers sont présents. Le curiste est soumis à une surveillance médicale sur toute la durée de la cure thermale, effectuée par un médecin spécialiste. Le thermalisme utilise les eaux de sources et des boues thermales, mais aussi des gaz thermaux. Le thermalisme a une utilité préventive et curative. Les orientations thérapeutiques sont variées, telles que rhumatologie (qui représente à elle seule près de 65 % des demandes de cure), neurologie, maladies respiratoires et cardiovasculaires, appareils urinaire et digestif, phlébologie, gynécologie, dermatologie, troubles du développement de l'enfant, ORL. Le traitement de la surcharge pondérale et de l'obésité est également possible grâce au thermalisme.

Tout centre de cure thermale conventionné par la Sécurité Sociale donne lieu à des prestations versées par l'Assurance Maladie en fonction de la situation financière et familiale du curiste. Pour être remboursée, la cure thermale doit avoir été prescrite par un médecin et une demande d'entente préalable doit être déposée à la Caisse d'Assurance Maladie (Service Médical). D'autre part, pour prétendre au remboursement d'une cure thermale, celle-ci doit être suivie dans sa totalité, à savoir durant 18 jours à raison de 6 jours par semaine. Un planning personnalisé est élaboré et dicté par le médecin. Pour information, chaque année la Sécurité Sociale rembourse près de onze millions de jours de soins thermaux.

Il a été médicalement reconnu que les cures thermales apportent un bien meilleur résultat qu'une thérapie médicamenteuse dans le cas de l'arthrose du genou, de l'anxiété généralisée et de maladies psychosomatiques, entre autres.

Quant à la thalassothérapie, elle tire ses bienfaits de l'environnement marin (algues, climat, boue marine) et utilise uniquement de l'eau de mer prélevée à plus de trois cents mètres du rivage. Le principe préventif de la thalasso est basé sur le bienfait apporté par les oligo-éléments, les vitamines, les sels minéraux. Un centre de thalasso est donc nécessairement implanté au bord de la mer.

La thalassothérapie aide à retrouver le confort du corps notamment lorsque des personnes souffrent de problèmes de peau, d'allergies respiratoires ou ostéo-articulaires. La thalasso a une visée préventive. Certains centres sont particulièrement spécialisés dans le sevrage tabagique, la perte de poids par exemple. D'autres sont tout indiqués pour la rééducation.

Sur le plan de la réglementation, la thalassothérapie ne bénéficie d'aucune prise en charge par l'Assurance Maladie, bien que les soins soient surveillés médicalement. Pour être positive, la cure de thalasso devrait au moins durer cinq jours. Enfin, l'accès à un centre de thalassothérapie ne peut être accepté qu'après consultation médicale.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018