Excite

Les somnifères auraient tendance à augmenter les risques de cancer

Les somnifères sont prescrits à de nombreuses personnes dans le monde. Une étude américaine a révélé qu’une utilisation fréquente de ce type de produits augmente considérablement le développement d’un cancer. Le risque de mort est également quatre fois plus élevé qu’à la normale. C’est un constat alarmant, car les Français sont jugés comme de gros consommateurs.

BMJ Open, un journal en ligne a récemment publié une étude mettant en valeur des chiffres assez inquiétants. Le risque de mort serait quatre fois plus élevé pour les utilisateurs de somnifères. Le développement d’un cancer est également augmenté de 32%. Certaines familles de médicaments sont ainsi visées par l’étude américaine :

  • Les benzodiazépines
  • Les barbituriques
  • Les sédatifs antihistaminiques
  • Les non-benzodiazépines

Pour établir ce pronostic, le docteur Daniel Kripke a pris un échantillon de 10 529 personnes âgées en moyenne d’une cinquantaine d’années. Elles devaient également avoir obtenu une ordonnance de somnifères pour être sélectionnées. En parallèle, un groupe composé de 23 676 adultes était également observé, car ils n’utilisaient aucun produit hypnotique.

Un suivi de deux ans avait été mis en place en vue de confronter les différents résultats. Les patients utilisant le zolpidem ou le temazépam disposaient d’un risque de mortalité 4.6 fois supérieur à ceux qui n’avaient recours à aucun médicament. Le monde.fr a recueilli les propos des auteurs de cette enquête, ils se disent inquiets par les résultats obtenus. 10% des Américains pourraient utiliser ce type de médicaments pour tenter de trouver le sommeil. Selon eux, cette proportion serait plus importante dans certains pays de l'Union Européenne.

18 comprimés par an engendrent un risque important

L’étude révèle que la prise de 18 somnifères au maximum chaque année peut engendrer un risque de mort trois fois plus élevé. D’autres circonstances seraient également à l’origine de ce constat. Il faut savoir que ces cachets peuvent engendrer des accidents de voiture, des ulcères, des chutes ou encore des régurgitations.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017