Excite

Se muscler… en chantant

Le répertoire n'a aucune importante, ce qui importe est que chanter repose sur la posture et la respiration, comme de très nombreuses activités sportives. La plupart du temps, très peu de gens savent réellement respirer profondément.

En effet, sans la respiration thoraco-abdominale, impossible de tenir un note ou de chanter une chanson entière. Pour pratiquer cette respiration, commune à la majorité des sports, mais aussi à la méditation et la relaxation, lors de l'inspiration les poumons se remplissent d'air.

Les muscles intercostaux se contractent et le thorax s'élève, tandis que le diaphragme s'abaisse, ce qui augmente le volume de la cage thoracique. Ce type de respiration permet d'oxygéner tout l'organisme, de l'assouplir et de relâcher les tensions musculaires. Lors de l'expiration, les poumons se vident et les muscles abdominaux se contractent.

De plus, pour bien chanter, la posture est très importante. Lorsque le dos reste voûté et les épaules rentrées, le son ne peut pas sortir librement. Le corps doit rester le plus vertical possible, le menton aligné et le cou dégagé. Il a été constaté qu'une heure de chant par semaine permet d'obtenir un maintien comparable à celui provenant de la pratique de la danse classique.

La pratique du chant sollicite tout le visage et le rend ainsi plus lisse avec un ovale plus tonique. De plus, les vibrations des cordes vocales font écho dans les cellules et augmentent la sécrétion d'endorphine, l'hormone du bien-être qui agit comme un anti dépresseur naturel.

Enfin, après avoir ressenti toutes les émotions réveillées par les paroles des chansons, on sort des répétitions rechargé, apaisé et heureux.

Photo : gavinandrewstewart (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018