Excite

Entre régime végétarien et cancer, quels liens existent vraiment ?

La presse relate de plus en plus souvent des études scientifiques mettant en cause l'action de différents produits sur notre santé, et nous nous empressons de relayer la nouvelle sans aucune vérification des sources. En l'occurrence, la consommation de viande est de plus en plus conspuée au point que certains envisagent de ne plus en consommer. Cependant, il serait peut-être intéressant de se demander, entre régime végétarien et cancer, quels liens existent vraiment en regard d'enquêtes scientifiques objectives.

Mémoire et honnêteté des membres du panel

Les études scientifiques en libre accès et que la presse publie sont ce qu'on appelle des études rétrospectives. Elles s'appuient sur des réponses à des questionnaires que donnent à intervalles réguliers, mais éloignés, des personnes dont les habitudes sont suivies sur une très longue périodes. Elles présument donc la représentativité de l'échantillon ainsi que l'honnêteté et la grande mémoire des personnes constituant l'échantillon. Ceux qui ont l'habitude de participer à des panels aléatoires d'enquête perçoivent sans aucun doute ce dont il est question.

Inaccessibilité des études en double aveugle

Les études prospectives mettent en lumière certains comportements alimentaires qui peuvent provoquer la décision d'une étude plus approfondie. Il s'agira alors d'une étude clinique en double aveugle, c'est-à-dire où la moitié d'une population agit d'une façon (végétariens) et l'autre de la façon opposée (consommateurs de viande), alors que des scientifiques les observent et relèvent eux-mêmes ce qui doit être noté. L'évolution et le résultat de ces études-là ne se communiquent jamais à la presse, mais uniquement à la communauté scientifique pour faire avancer les recherche de chacun.

Conflit d'intérêt parmi les enquêteurs

  • Les commanditaires des enquêtes prospectives sont le plus souvent des ligues végétariennes elle-mêmes.
  • Les auteurs des études sont souvent choisis parmi les sympathisants de ces ligues.
  • Les membres du panel, choisis donc par des végétariens convaincus, peuvent être porteur d'autres facteurs de risques de développer un cancer (il n'est pas question de critiquer, mais de douter).

On ne saurait donc honnêtement, entre régime végétarien et cancer, dire quels liens existent vraiment.

Le régime végétarien est sain, mais rien ne prouve qu'il est anticacéreux

Lorsqu'il a été possible de rapprocher les conclusions d'une enquête prospective et d'une enquête scientifique en double aveugle* sur les risques de cancer du sein, on a pu constater une énorme différence d'évaluation, les risques tombant de 89 % à 1,51 %. Il n'est donc pas nécessaire de s'affoler et de chambouler sa vie au moindre gros titre. Cependant, cela n'enlève rien à l'intérêt de la consommation des fruits et légumes ainsi que de produits issus d'une agriculture propre et responsable, viande comprise. Voilà donc entre régime végétarien et cancer, quels liens peuvent être supposés.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017