Excite

Quelles sont les conséquences des e-drugs ?

C’est en 2010 qu’on a commencé à entendre parler d’e-drugs ; des drogues numériques, virtuelles, impalpables, que l’on peut se procurer surla toile. De quoi faire peur aux parents d’adolescents et aux autorités sanitaires qui, souvent, ont réagi avec précipitation. Il s’agit en fait de compositions de sons selon un assemblage bien particulier censé provoquer l’euphorie. Quelles sont donc les conséquences des e-drugs ?

Un trip par le son serait donc possible ?

Les morceaux de « musique » numérique vendus sur Internet sous le nom de e-drugs sont proposés comme tels par leurs « compositeurs ». Ils ne sont nullement définis par une quelconque autorité sanitaire comme drogue conduisant à une accoutumance. C’est l’utilisation d’un marchandisage agressif par leurs vendeurs, leur donnant des noms de stupéfiants et les appelant des « doses » qui laisse supposer l’éventualité de l’existence d’une toxicomanie liée au son. Ce commerce, reposant pourtant sur du vide, suffit provoquer une levée deboucliers. Sans étude digne de ce nom, certains pays ont interdit ce type de musique numérique, créant eux-mêmes la renommée de ce qu’ils voulaient fustiger. On est donc en droit de se demander quelles sont lesconséquences des e-drugs.

Or, cette supposée « invention dangereuse » ne fait qu’utiliser un phénomène découvert en 1839 par le physicien prussien Heinrich Dove : le battement binaural. Il s’agit de fabriquer un son qui ne se forme que dans le cerveau par l’association de sons envoyés dans chaque oreilleen même temps, mais avec une fréquence différente. D’après ses expériences, le physicien affirmait que ce son agissait sur les ondes cérébrales provoquant l’apaisement ou la terreur, selon les cas. Ses expériences n’ont jamais été confirmées par d’autres chercheurs, d’autant plus que le sujet n’a pas intéressé grand monde dans l’histoire des sciences. Il n’y a donc pas à se demander quelles sont les conséquences des e-drugs.

Pas d'expériences mais des témoignages

Néanmoins, des témoignages de diverses provenances concordent pour garantir l’absence d’accoutumance tout autant que l’absence d’euphorie, de béatitude ou d’expérience faramineuse. L’écoute de ces dites « e-drugs » seraient non seulement sans danger, mais d’un ennui affligeant, voire un tourment insupportable propre à vous coller la migraine du siècle. Il n’y a donc pas à se demander quelles sont les conséquences des e-drugs.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017