Excite

Première greffe de vagin artificiel : et si c'était une révolution ?

  • Getty Images

Quatre jeunes femmes ayant un vagin et un utérus sous-développés en raison d’une maladie génétique rare ont subi une intervention de première importance : une équipe de médecins américains leur a implanté un vagin totalement crée en laboratoire. Aucun patient humain n’avait jusque là reçu ce type d’intervention. Les jeunes filles vont bien, deux d’entre elles pourraient même théoriquement avoir des enfants.

Pour arriver à ce résultats une série d’innovations ont été nécessaires. Les médecins ont dû scanner le bassin de chacune des patientes. Des vagins ont ensuite été recrées à partir de tissus biologiques, grâce à des cellules prélevées au niveau de la vulve des jeunes filles alors âgées entre 13 et 18 ans. Ces cellules ont été placées pendant sept jours dans un moule biodégradable en forme de vagin et exposées à des facteurs de croissance.

Ces vagins artificiels ont ensuite été greffés chez les patientes par l’équipe de chirurgiens. Les jeunes femmes ont depuis rapportés qu’elles avaient des niveaux normaux de "désir, d’excitation, de lubrification, d’orgasme, de satisfaction et des rapports indolores."

Les organes « cultivés » en laboratoire pourrait bien marquer le début d’une grande aventure médicale.

Le vagin est un organe assez complexe. Le créer à partir de zéro est une véritable révolution selon les services nationaux de santé du Royaume-Uni. D’autant que parallèlement un autre exploit avait été réalisé en implantant des narines cultivées en laboratoire à cinq personnes qui devaient avoir le cartilage nasal supprimés en raison d'un cancer de la peau.

Anthony Atala de l’Université Wake Forest qui a dirigé la recherche a confirmé que d’autres expériences intéressantes avaient été réalisées au sein de son laboratoire comme la création d’un urètre à partir de cellules souches de patients implantés ensuite sur cinq garçons. On sait aussi que des essais cliniques sont en cours sur des vessies, des reins, des cornées, des bronches ou encore des vaisseaux sanguins.

Concernant la réalisation des vagins artificiels, ce dernier a déclaré "Cette réussite est un exemple supplémentaire de l'application de la médecine régénérative à une diversité de tissus et d'organes".

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017