Excite

Pollution: le QI des enfants en danger

On savait déjà que l'air pollué était néfaste pour la santé mais une étude scientifique révèle aujourd'hui que la pollution aurait un impact sur le développement du cerveau des bébés, avant même qu'ils aient pu voir le jour!

L'étude scientifique en question

L’expérience menée par des chercheurs américains s’est étalée dans la durée puisque 249 femmes enceintes ont été suivies au cours de leur grossesse et après la naissance de leur enfant par l’équipe de scientifique dirigée par Frederica Perera, la directrice du centre sur la santé et l'environnement des enfants de l'université de Columbia.

Dans un premier temps, les futures mères ont été équipées de dispositifs chargés de contrôler la qualité de l’air ambiant. Tous issus d’un milieu urbain plutôt défavorisé comme le quartier du Bronx, les enfants ont été soumis à des tests de quotient intellectuel à l’âge de 5 ans, juste avant qu’ils ne commencent l’école.

Des conclusions peu rassurantes

Publiés lundi dans le numéro d'août de la revue "Pediatrics", les conclusions de cette étude ont révélé que les enfants les plus touchés par la pollution atmosphérique ont des résultats inférieurs de 4 à 5 points dans le calcul de leur QI par rapport à ceux qui ont été davantage protégés. Un impact qui peut ensuite trouver un écho dans les résultats scolaires de nos chérubins.

L’air pollué aurait donc également des conséquences néfastes sur l’évolution prénatale du cerveau d’un enfant. Des tests complémentaires sont indispensables pour confirmer ces conclusions mais les experts préfèrent tout de même une ambiance saine à un air saturé en gaz d’échappements ou en fumées d’usines…

Photo: Montage

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017