Excite

Plus on travaille et plus on devient bête?

Cette étude a examiné la corrélation entre de longues heures de travail et la fonction cognitive (perception, langage, raisonnement, mémoire…) à l’âge mûr. Les résultats montrent qu’un travail intensif affecte les capacités mentales.

Les données étayant ces conclusions ont été collectées en 1997-1999 (période de référence) et 2002-2004 (période de suivi) à partir d’une étude prospective sur 2 214 fonctionnaires britanniques, âgés de 35 à 55 ans. Tous travaillaient à temps plein.

Les tests cognitifs effectués et les variables enregistrées portaient sur la mémoire à court-terme, le raisonnement (test Alice Heim4-I), le vocabulaire, la fluidité phonétique et la sémantique. Le point de comparaison mettait en évidence un travail hebdomadaire de 40 heures tout au plus avec un travail allant jusqu’à 55 heures (de 41 à 55).

Les premiers sondages montrent que 39% travaillent moins de 40 heures et 53% entre 41 et 55 heures par semaine. Plus de la moitié ont une surcharge de travail qui selon l’étude altérerait leurs capacités mentales. Les tests d’évaluation en raisonnement et en vocabulaire sont moins bien réussis par rapport à ceux qui travaillent moins.

Pour en arriver à ces résultats, les employés britanniques ont été soumis à cinq tests différents. Un exercice a retenu leur attention, le plus significatif selon les chercheurs: ils ont eu deux minutes pour retenir une vingtaine de mots de une à deux syllabes. Mais les conclusions apportent pour le moment une base de travail et non un état de fait. "La durée de la période d'étude ne semble pas suffisante pour détecter le déclin des fonctions cognitives en général. L'analyse n'est pas représentative de la population active globale".

Facteurs explicatifs

Outre une population active qui ne semble pas être autant représentative que les chercheurs finlandais ne le voudraient, d’autres facteurs expliqueraient que les capacités mentales soient affectées chez ceux qui travaillent plus. L’équipe mentionne que la qualité et les heures de sommeil, la dépression et l’hygiène de vie peuvent être des paramètres qui biaiseraient les résultats.

Photo: wili_hybrid, Flickr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017