Excite

La placentophagie : une pratique en vogue

La placentophagie peut sembler déroutante, voire dégoutante. Et pourtant, manger son placenta après l'accouchement est déjà tendance aux États-Unis et on en parle de plus en plus en France. Malgré les apparences, il n'y a là aucun désir étrange ou malsain, en effet, ingérer le placenta apporterait de nombreux bienfaits aux mamans.

Le placenta est un organe éphémère qui se développe dès la fécondation. Il permet d'apporter à l'enfant tout au long de la grossesse les nutriments, l'eau et le dioxygène nécessaire à son développement, mais également d'éliminer les déchets métaboliques. Il est expulsé naturellement à l'accouchement.

La placentophagie est une habitude très répandue chez les mammifères qui ingèrent également le liquide amniotique. Le placenta est en effet un concentré de substances nutritives et hormonales qui favoriseraient la montée du lait et la rétractation post-partum de l'utérus, en plus d'apporter des vitamines à la mère et de réduire les douleurs liées à l'accouchement. Dans la nature, ce geste instinctif aiderait également à éviter d'attirer les insectes ou prédateurs qui seraient source de danger ou de microbes.

Dans certaines cultures, manger le placenta est une coutume depuis longtemps acquise, mais qui reste extrêmement rare cependant, l'ingestion du placenta étant moralement assimilée à une sorte de cannibalisme. Pourtant, la placentophagie et ses nombreux bienfaits supposés ne cesse de faire des adeptes. Les Américaines sont de plus en plus nombreuses à vouloir essayer, d'autant plus que le placenta permettrait de surmonter la dépression post-partum (le baby blues) et de récupérer plus rapidement après l'accouchement. Il faut cependant préciser que les bienfaits provoqués par l'ingestion du placenta peuvent être retrouvés grâce à des vitamines disponibles en pharmacie, il ne s'agit donc nullement d'effets uniques. Les psychologues voient essentiellement dans ce geste un besoin psychologique et un effet de mode.

Des recettes pour les placentophages

La placentophagie connaissant un succès chaque jour plus important, de drôles de recettes commencent à fleurir sur Internet, donnant des astuces et conseils pour préparer le placenta. En soupe, séché ou en smoothie, toutes les techniques sont bonnes pour l'ingérer. Aux États-Unis certains professionnels proposent même de réduire le placenta en gélule pour en faciliter l’absorption.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017