Excite

La pilule, moyen de contraception efficace

Les jeunes filles ont des rapports sexuels de plus en plus tôt. Elles doivent donc se protéger afin de ne pas tomber enceintes. La pilule contraceptive n'est pas un bon moyen pour lutter contre les MST, ni le Sida. Elle est donc un très bon complément avec l'utilisation du préservatif. Seul un gynécologue peut ordonner la pilule avec bien entendu le suivi de la patiente.

Au départ, la pilule se prend le premier jour des règles. La plupart des pilules contraceptives sont des tablettes de 21 jours. Il faut ensuite effectuer une coupure de 7 jours avant de recommencer le cycle. La pilule est efficace dès le premier comprimé et à 100%. Il faut juste ne pas l'oublier.

Il existe de nombreuses pilules, qu'elles soient remboursées ou pas. Elles sont toutes obtenues sur ordonnance. La pilule oestro-progestative bloque l'ovulation par une combinaison d'hormones de synthèse, oestrogène et progestatif. La micropilule, une pilule beaucoup moins dosée et préconisée lorsqu’il existe des contre-indications aux œstrogènes, contient seulement des microdoses de progestatif.

Chaque pilule possède un dosage bien particulier d'oestrogènes, des variations de dosage et différents types de progestatifs. Bien entendu, seul le gynécologue prescrira la pilule convenant à sa patiente. En effet, la prise de pilule n'est pas anodine. Elle peut avoir des effets secondaires et entraînera un changement de dosage et donc de pilule. Quelques saignements peuvent survenir, tout comme des nausées, gonflements des seins.

La pilule n'est pas conseillée en cas de tabagisme ou de cholestérol. C'est la raison pour laquelle une prise de sang annuelle est obligatoire pour surveiller les taux. Une première prise de sang doit être effectuée dans les trois mois de la prise de la pilule.

Un frottis vaginal est également un examen nécessaire. Il se pratique tous les ans, voire tous les deux ans.

Les jeunes filles peuvent prendre la pilule pour des raisons autres que la protection. Elle permet, en effet, de réguler les cycles car de nombreuses jeunes filles ne sont pas réglées correctement. Elle permet également de ne pas avoir mal au début des menstruations. Les mauvaises raisons sont la perte de poids mais aussi la lutte contre l'acné.

Bientôt interdite aux mineures ?

Les jeunes filles doivent se rendre dans un centre de planification afin de l'obtenir gratuitement et anonymement. La pilule contraceptive s'est invitée dans le second tour de la Présidentielle 2012. Le candidat de l'UMP, Nicolas Sarkozy, souhaite que les mineures ne puissent plus avoir gratuitement accès à la pilule contraceptive sans l'accord de leurs parents. Cela remet en cause l'anonymat de la loi votée en 2001. Les associations féministes ont bien entendu réagi.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017