Excite

Pannes sexuelles : en parler c'est mieux

Les pannes sexuelles touchent chaque homme un jour ou l'autre. En parler c'est déjà faire un pas pour les contrer.

Les pannes sexuelles touchent psychologiquement les hommes et les femmes. Dans un couple, chacun peut se sentir responsable de ces pannes pourtant bien naturelles dans bon nombre de cas. En effet, l'homme n'est pas un robot, et une petite contrariété peut enrayer le bon fonctionnement de ses organes sexuels.

Il n'est pas toujours facile d'accepter de parler de ses pannes sexuelles avec sa ou son partenaire, si bien que ce désagrément qui peut n'être que passager, peut tourner au drame. Et c'est dommage !

Il faut bien reconnaître que dès la quarantaine, l'homme peut commencer à avoir de temps en temps des pannes sexuelles. D'ailleurs, en France, ils sont près d'un tiers à connaître des défaillances érectiles. Mais l'homme a une forte tendance à focaliser son attention sur une érection moins puissante de temps à autre, et finit par en faire un vrai problème qui, au départ, n'en était pas vraiment un.

Pourtant, si les couples ne considéraient pas encore ce sujet comme tabou, les érections de mauvaise qualité seraient bien souvent dédramatisées, et ne feraient que passer… Les femmes sont généralement plus aptes à les comprendre et n'en font pas forcément cas. Et même si bon nombre d'entre elles tentent de dédramatiser, les hommes refusent le dialogue, ne supportant pas ce qu'ils considèrent être une défaillance. Près de 40 % d'entre eux vivent mal le fait de n'avoir pu donner du plaisir à leur partenaire.

Honte, culpabilité, frustration ? Rancœur ? La femme peut soupçonner une infidélité de la part de son compagnon. Sans les mots, le malaise s'installe… C'est bien souvent ainsi que les choses empirent pour finir par devenir un problème récurrent. Il est pourtant fondamental de prendre conscience que panne sexuelle ne signifie pas forcément manque de désir. Le stress, la fatigue, un moment de déprime, un problème cardiaque, des ennuis professionnels ou financiers sont autant de facteurs responsables de pannes sexuelles passagères.

Quelle attitude avoir ? En premier lieu : ne jamais se moquer d'une panne d'érection, ni la reprocher à un homme qui en souffre déjà suffisamment. D'ailleurs, une panne n'enlève rien à la valeur d'un homme aimé. En second lieu, si les pannes sexuelles sont juste passagères, ça ne sert à rien de trop en parler. Une évocation suffit, pourvu qu'elle réussisse à rassurer l'homme. Si elles sont fréquentes, il est très important d'en parler réellement, mais avec beaucoup de douceur et de respect. Vient ensuite le moment de consulter un professionnel de santé (médecin, psychologue, sexologue).

Changer les habitudes, câliner autrement, réinventer sa sexualité peuvent aider à éviter la survenue de pannes sexuelles ou tout du moins éviter qu'elles ne s'installent. Là encore, dialogue et complicité ont leur importance. La sexualité n'est pas une chose grave, mais peut au contraire devenir un jeu à deux : excellent remède contre les érections fatiguées.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018