Excite

Natation : quelques contre-indications tout de même

La natation est tellement portée aux nues que l'on finit par jouer les naïades sans penser qu'il puisse tout même exister quelques contre-indications. Petit guide.

Eczéma et autres maladies de la peau peuvent représenter des contre-indications à la pratique de la natation.

Quant aux épileptiques et diabètiques, ils ne peuvent pratiquer la natation qu'après accord d'un médecin car leurs pathologies entraînent souvent des pertes de connaissance.

De même, après avoir souffert d'infections ORL ou pulmonaires il faudra attendre une totale guérison avant de reprendre la natation.

Enfin, si l'on souffre de lombalgies, il est hautement recommandé de bannir le crawl car il déclenche de fortes douleurs. La brasse et le dos crawlé sont plus recommandés dans ce cas.

Aussi, la nage intensive ne doit pas être pratiquée en cas de tendinites et de maladies atteignant les articulations.

Dans bien des cas, une guérison totale doit donc être constatée avant de se lancer. Et la reprise de la natation doit toujours se faire en douceur, de façon non agressive pour le corps. C'est ainsi que nager redeviendra plaisir.

Il est toutefois incontestable que la natation, en dehors des cas cités ici, est un sport aux multiples vertus tant pour le corps que pour l'esprit. Elle galbe, muscle, détend, rend fort et endurant. Le fait de pratiquer une activité physique dans l'eau permet aux articulations de produire un effort sans avoir à supporter le poids du corps. Quant au souffle, il se trouve largement amélioré après quelques séances de nage régulières d'environ 45 minutes chacune.

C'est donc en toute connaissance de cause qu'il conviendra désormais de se jeter à l'eau.

Photo : Lavanthym (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2020