Excite

Manger sainement, juste un entraînement de l'esprit

Qui n'a pas résisté à une glace, des bonbons, des gâteaux pour combler une petite faim ou tout simplement pour se faire plaisir ou quand le moral n'est pas au beau fixe ? Pour éviter de succomber à ces tentations, il suffirait juste d'un entraînement cérébral.

Une étude récente, parue dans la revue américaine Nutrition & Diabetes, a révélé que rien n'est inné. Aimer les frites, détester les légumes et les aliments sains sont juste un conditionnement. En effet, manger de la nourriture riche en calories, de façon répétée, est un apprentissage du cerveau.

Selon les scientifiques, les préférences en matière d'alimentation sont tout simplement définies par les habitudes. Cela entraîne des difficultés pour changer ses réflexes alimentaires, notamment lorsqu'un régime est commencé. Cette hypothèse a été démontrée avec 13 hommes et femmes en surpoids. 6 ont suivi un régime. Les sept autres n'ont pas changé leurs habitudes alimentaires. Le constat a été démontré au bout de six mois grâce à un IRM. Ceux qui ont suivi un régime ont changé leur approche par rapport aux plats, dits sains car des zones, intitulées circuit de récompense, s'activent. On peut nommer le nombre de kilos perdus, porter de nouveaux vêtements... Ces personnes sont beaucoup moins sensibles aux aliments riches en calories.

S'entraîner cérébralement à manger des aliments sains et faibles en calories pourrait changer la vie de tous ceux qui sont au régime ou qui ont des problèmes de santé dus à l'alimentation. Toutefois, même si les résultats peuvent être bons, il faut rester prudent et effectuer d'autres recherches avec plus de participants sur un terme plus long et surtout étudier davantage les différentes zones du cerveau.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017