Excite

Maladie d'Alzheimer: une protéine efficace

Le professeur Baulieu, a présenté à l’Académie des Sciences, hier, une protéine qui pourrait relancer les recherches sur la maladie d’Alzheimer. 25 millions de personnes sont concernées dans le monde. Ils sont 860.000 en France.

Les pertes de mémoire, les visages inconnus même ceux de sa propre famille sont en entre autres les premiers signes avant-coureur de la maladie d’Alzheimer. La faute à quoi: aux cellules nerveuses (la synapse) enfermées par une beta amyloïde. Elles créent une inflammation, l’information ne passe donc plus. La mémoire est un peu plus défaillante.

Mais ce n’est pas tout. Les dépôts de la protéine Tau provoquent à terme la mort des cellules. Aujourd’hui, rien n’est efficace pour bloquer la beta amyloïde ou les Tau. Cependant, le professeur Baulieu et son équipe ont démontré qu’une substance fabriquée naturellement par l’organisme, la protéine FKBP52, pourrait diminuer le taux de Tau.

Comment ça marche?

Il faudrait 'simuler la FKBP52 pour la rendre plus efficace, et ainsi annuler les effets pathogènes de Tau' a souligné Étienne-Émile Baulieu. Concrètement, il faut d’abord conclure les essais en éprouvette, tester la molécule sur l’animal et enfin sur l’homme.

Alzheimer, des solutions en 2007



Photo: Youtube (capture écran)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017