Excite

Mal de gorge : mieux le paracétamol ou l’ibuprofène

Se soigner par l'automédication peut être envisagé dans certains cas, notamment pour des petites douleurs sans gravité. Mal de gorge : mieux le paracétamol ou l’ibuprofène ? Pour répondre à cette question, il convient d'étudier les différences entre ces deux médicaments. Si l'un comme l'autre peut être utilisé pour soulager un mal de gorge, ils n'ont pas les mêmes propriétés.

Mal de gorge : mieux le paracétamol ou l’ibuprofène ? Pour choisir entre ces deux médicaments, il faut d'abord comprendre leur fonctionnement :

  • Le paracétamol : ce médicament est un antalgique, et c'est l'un des plus vendus en France. On l'utilise pour soulager les douleurs, mais aussi pour faire baisser la fièvre. Il est indiqué lorsque l'on a mal à la tête ou à la gorge par exemple, que l'on souffre de douleurs dentaires ou pour soulager des courbatures. En général, c'est le premier antalgique que l'on prend en cas de douleur, d'autant plus qu'il présente peu d'effets indésirables possibles. Lorsqu'il ne suffit pas, on peut tenter de prendre un ibuprofène, ou envisager le recours à un professionnel de santé.
  • L’ibuprofène : ce médicament est un analgésique. Tout comme le paracétamol, il peut soulager certaines douleurs, dont les maux de tête ou de gorge. Cependant, il contient aussi un anti-inflammatoire, et c'est pour cela que dans certains cas, il sera plus efficace que le paracétamol. Lorsque l'on souffre de douleurs inflammatoires, l'ibuprofène est donc tout indiqué. On doit le prendre avec précautions, car il peut entraîner de la somnolence ou des brûlures d'estomac.

En cas de mal de gorge, le paracétamol comme l'ibuprofène peuvent suffire à faire disparaitre la douleur, si elle n'est pas trop éprouvante et qu'elle ne s'accompagne pas d'autres symptômes. Le paracétamol sera indiqué pour une douleur modérée. Par contre, si la douleur s'accompagne d'une légère inflammation (les tissus gonflés dans la gorge), alors l'ibuprofène conviendra mieux. Si l'on hésite, on peut commencer par un comprimé de paracétamol, et passer à l'ibuprofène quelques heures plus tard si le premier comprimé n'a pas suffi. Cependant, dans tous les cas, il vaut mieux poser directement la question à un professionnel de santé, afin de s'assurer que l'on prend le bon médicament. De même, si après la prise d'un médicament la douleur persiste, il est préférable de consulter son médecin traitant.

Quand consulter ?

Mal de gorge : mieux le paracétamol ou l’ibuprofène ? Savoir répondre à cette question pour pouvoir se soigner est important. Cependant, l'automédication doit être envisagée avec précautions. Lire attentivement la notice du médicament et respecter la posologie indiquée est impératif. En cas de doute, ou si d'autres symptômes apparaissent, il est vivement recommandé de demander l'avis d'un professionnel de santé. Lui seul est à même d'établir un diagnostic fiable.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017