Excite

Mains toujours froides : maladie de Raynaud et syndrome de Raynaud, quelle différence ?

Des mains toujours froides peuvent être la manifestation d’un trouble vasomoteur. D’autres symptômes peuvent également être constatés comme les fourmillements, un changement de couleur localisé voire une douleur. Lorsque ces sensations persistent, il est vivement conseillé de consulter. Des examens complémentaires permettent de rechercher l’existence de la maladie de Raynaud ou du syndrome de Raynaud, ce qui n’est pas la même chose.

La maladie de Raynaud est souvent invoquée par l’entourage lorsqu’une personne se plaint d’avoir les mains toujours froides. Or, il peut s’agir aussi du syndrome de Raynaud. Les symptômes de ces deux pathologies sont les mêmes, mais leur intensité et leur durée sont bien différentes. Si la maladie de Raynaud est bénigne, il n’en est pas de même du syndrome de Raynaud.

La maladie de Raynaud

La maladie de Raynaud touche les jeunes de 15 à 25 ans en règle générale. Les symptômes de la maladie de Raynaud accompagnant la sensation de mains toujours froides peuvent être ressentis pendant seulement quelques minutes. Le patient se plaint de fourmillements, parfois d’une douleur, et constate une diminution voire une perte de la sensibilité. Les doigts et les mains peuvent changer de couleur, et plus particulièrement passer au blanc, au bleu ou au rouge. Au réchauffement des extrémités, les symptômes disparaissent.

Le syndrome de Raynaud

Le syndrome de Raynaud touche les adultes dès l’âge de 40 ans. Il est plus inquiétant, car plus grave que la maladie de Raynaud. Il est heureusement beaucoup plus rare. Le syndrome de Raynaud trouve son origine dans un dysfonctionnement de la circulation sanguine et peut toucher les personnes souffrant d’une maladie auto-immune comme la sclérose en plaques. Il peut être associé à une sclérodermie. On constate chez ces patients une mauvaise irrigation des doigts due à un rétrécissement excessif des petites artères situées aux extrémités. Les symptômes sont ressentis lorsque les températures sont basses mais aussi dans des situations de stress. Les doigts n’étant subitement plus irrigués, ils deviennent blancs. Le patient ressent des fourmillements, une perte de sensibilité et un engourdissement puis une douleur. Il faut savoir que le nez, les orteils, les mamelons, les lobes des oreilles ou encore les lèvres peuvent être également le siège de ces symptômes. Dans le cas du syndrome de Raynaud, il est à craindre une déformation des orteils et des doigts, des ulcérations, voire une nécrose localisée pouvant mener à une amputation d’une ou plusieurs phalanges.

Mains toujours froides, comment y remédier ?

Bien des personnes se plaignent d’avoir les mains toujours froides sans que l’on puisse en définir une cause pathologique. L’important pour elles est donc de trouver quelques solutions faciles à mettre en place pour favoriser le réchauffement.

En plus de superposer pulls, chaussettes et gants, ce qui peut suffire à réchauffer le corps en entier et donc les extrémités, il est absolument nécessaire de cesser de fumer, de bouger, de manger équilibré. De nombreuses personnes suivant un régime amaigrissant excessivement restrictif se plaignent d’avoir les mains toujours froides ou les pieds gelés sans être pour autant atteintes de la maladie de Raynaud ni du syndrome de Raynaud.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017