Excite

Les salles de shoot seront expérimentées en 2013

Serpents de mer de la prévention à destination des usagers de drogue, les salles de shoot (ou salles de consommation de drogue) resurgissent régulièrement dans le débat politique hexagonal.

La ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine a confirmé que les premières expérimentations de salles de consommation de drogues auront lieu courant 2013. La ministre s'est immédiatement attiré les foudres de la droite et de l'extrême droite en se disant favorable à l'expérimentation de ces salles.

« Les expérimentations vont se mettre en place dans le courant de l'année 2013, il faut que cela soit bien préparé », a réitéré la ministre. « Ça n'est un mystère pour personne que la ville de Paris est prête à s'engager, mais il y a d'autres villes en province, en région, qui sont prêtes à s'engager », a-t-elle souligné, expliquant que, parmi les intéressées, figurent des municipalités de droite et de gauche. « Je ne souhaite pas qu'on multiplie les expérimentations dans un premier temps », a toutefois ajouté la ministre.

Ces salles ont pour vocation de diminuer les risques de contamination, notamment par l’hépatite C ou le VIH, en distribuant du matériel stérile à des usagers qui ne sont pas encore dans une démarche de sevrage, et qui consomment d’ordinaire des produits dans des conditions les mettant en danger. Les produits en question ne sont en aucun cas distribués sur place, et ne peuvent être obtenus dans la structure, prévient l’association Gaia-Paris.

En Espagne, en Belgique, en Suisse, de telles structures existent depuis plusieurs années. Concrètement, les salles de consommation sont dans ces pays de véritables lieux de soins. Un exemple que veulent suivre les associations en France.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017