Excite

Les Françaises se voient grosses

Les résultats de l’étude de l’Ined (Institut d’études démographiques) montrent que les femmes françaises sont les plus minces d’Europe mais à leurs yeux, elles se trouvent encore trop en chair.

Thibaut de Saint Pol, sociologue à l’Insee et auteur de l’étude est formel: les Françaises sont des sylphides, enfin, un peu plus que les autres. "La situation n’a absolument rien à voir avec ce qui se passe en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Grèce ou au Portugal, ou la corpulence moyenne est beaucoup plus élevée qu’en France".

Et paradoxalement les Françaises sont celles qui ont l’idéal de poids (IMC) le plus bas, pourtant elles se trouvent trop grosses! Elles deviennent beaucoup plus exigeantes. Mais si elles vont vivre au Royaume-Uni ou en Allemagne, "elles changeront peut-être leur vision du corps. Cette constatation est encore plus vrai pour les États-Unis".

Pour les hommes, dans tous les pays européens, c’est le sous-poids. Ils vivent une situation de dévalorisation surtout s’ils entendent l’adjectif "gringalet". La notion est liée à la "valeur symbolique, le corps de l’homme est représenté comme une force".

Indice de masse corporelle

L’IMC se calcule en divisant son poids par la taille au carré. En Europe, le poids idéal moyen pour les femmes est de 24,5 et de 25,5 pour les hommes. Les Français ont une corpulence bien en-deçà de l’indice moyen, et font la course en tête. Mauvais élèves de ce classement : les Britanniques qui affichent la corpulence la plus forte.

Autres données importantes qu’il est utile de connaître pour ne pas tomber dans l’effet inverse des régimes trop sévères ou du surpoids: IMC inférieur à 18,5 attention au sous-poids, entre 25 et 30 c’est du surpoids, l’obésité pointe au delà de 30. Le poids normal est entre 18,5 et 25.

Photo: laprovence.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017