Excite

Les Français dorment de moins en moins !

Les Français dorment de moins en moins. C'est ce que révèle un sondage récent réalisé par l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) à l'occasion de la 9ème journée du sommeil le 18 mars prochain.

En moyenne nous dormons moins de 7 heures par nuit en semaine et même pas 8 heures par nuit le week-end. Mais apparemment cela se produit en dépit de la volonté des Français qui, pour 55% d'entre eux, souhaiteraient prolonger leur temps de sommeil pour atteindre un quota de 8 et 9 heures par nuit.

Dormir plus pour sauvegarder sa santé

Depuis une cinquantaine d'années, nos nuits se sont écourtées d'environ 1h30 ce qui pourrait se résumer à un manque annuel de près d'un mois et demi par rapport à nos besoins. Ce manque chronique de sommeil n'est pas sans impact sur notre santé. Le manque de sommeil augmenterait les risques d'obésité, de diabète, de complications cardio-vasculaires et/ou psychiques.

Selon les individus et l'âge, les besoins en sommeil varient énormément et les respecter est capital, notamment chez les plus jeunes. Ainsi un bébé devra dormir une quinzaine d'heures par jour et un enfant de 4 ans environ 12 heures.

A noter également que la somnolence est l'une des causes majeures des accidents de la route ces dernières années. Près d'un accident sur trois sur l'autoroute serait causé par l'endormissement du conducteur.

Faites la sieste !

L'enquête a également démontré que 13% des Français faisaient la sieste, ce qui est peu. Mais pour la plupart de ces chanceux, leurs siestes sont trop longues (d'une heure à une heure et demie), "empruntant" de ce fait à la nuit suivante sans apporter les bénéfices attendus. Souvent d'ailleurs, ces siestes prolongées ne font que mettre dans un état second avec un réveil difficile.

La bonne mesure selon les experts est de dormir une vingtaine de minutes, y compris au travail ! Ceci permettrait de recapitaliser sans pénaliser et de "maintenir la vigilance pour le reste de la journée".

Dormir mieux en assainissant son lieu de sommeil

Les raisons de ce manque de sommeil sont diverses selon les individus, mais le Professeur Léger, Président du conseil scientifique de l'INSV, accuse l"électronisation" de nos chambres à coucher avec tout ce qu'elles contiennent de produits lumineux ou émettant des ondes néfastes à un sommeil de qualité. D'autres part, les 25-35 ans seraient plus touchés par l'insomnie dûs aux effets du stress d'une première embauche.

Pour retrouver un sommeil de qualité, l'INSV a mis en ligne un "Passeport pour le Sommeil" que l'on peut télécharger sur le site de l'INSV, et dont les recommandations sont simples à appliquer. Le site offre également des tas de conseils utiles pour mieux dormir et le programme de la Journée Nationale du Sommeil 2009.

Photo : Flickr (Photo originale)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017