Excite

Le nombre d'allergies alimentaires augmente : inquiétant

Les allergies alimentaires sont de plus en plus nombreuses mais on sait aujourd'hui comment les éviter.

Allergies au pollen, de contact ou encore alimentaires empoisonnent la vie de bien des personnes. Enfants et adultes sont de plus en plus touchés. Comment se produit l'allergie ? Quels sont les facteurs aggravants ?

Lorsque le corps est incapable de tolérer certaines substances (les allergènes) il réagit comme s'il s'agissait d'antigènes nocifs, bien qu'ils ne le soient pas. Des anticorps sont alors produits par les globules blancs en prévision d'une prochaine exposition aux allergènes. Lorsque celle-ci a lieu les symptômes apparaissent suite à une combinaison entre anticorps igE et l'allergène. Ce dernier produit de l'histamine (dans le cas d'une allergie au pollen), un produit chimique responsable des manifestations de l'allergie (symptômes) : éternuements, nez qui coule, yeux larmoyants…

D'autres allergies vont provoquer des symptômes différents comme dans le cas d'allergies de contact (eczéma) et d'allergies alimentaires (diarrhées, vomissements). Ces dernières peuvent entraîner la survenue de symptômes digestifs importants. Dans les cas les plus graves, le choc anaphylactique peut entraîner la mort de la personne allergique.

Depuis quelques années, le nombre d'allergies alimentaires augmente considérablement. Le nombre d'enfants allergiques est trois fois plus important que celui des adultes. L'un des facteurs aggravants étant la diminution de la durée d'allaitement maternel. Non seulement de moins en moins de femmes françaises allaitent leurs bébés, mais lorsqu'il a lieu, l'allaitement maternel dure de moins en moins longtemps.

Mais la diminution de l'allaitement maternel n'est pas la seule origine des allergies alimentaires. Les autres facteurs incriminés dans l'augmentation du nombre d'allergies alimentaires sont : la précocité de l'alimentation diversifiée chez les tout-petits de moins de 6 mois, l'utilisation des additifs alimentaires, une large consommation de produits cuisinés de façon industrielle, une hygiène démesurée dans certains cas menant à une aseptisation du lieu de vie, et enfin l'augmentation de la consommation de produits dits exotiques tant au niveau des épices que des fruits.

Depuis peu, heureusement, les populations semblent souhaiter revenir à une alimentation naturelle et il semble que les repas se préparent de plus en plus à la maison. Reste à espérer que ce nouvel élan pour une alimentation saine et naturelle prenne de l'ampleur, ce qui aura pour impact de faire baisser le nombre d'allergies alimentaires.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018