Excite

L'ostéopathie au secours du nourrisson

Le passage de l'univers chaud, humide et calme du ventre de la mère vers l'environnement extérieur froid, bruyant et agressif se fait parfois dans la douleur pour le nouveau-né. Les os de son crâne, bien qu'adaptés aux transformations de l'accouchement, subissent des pressions considérables qui peuvent entrainer des points douloureux et des blocages que l'ostéopathie est en mesure de libérer.

Les manoeuvres et massages sur le nourrisson doivent être impérativement réalisés par des mains expertes. Ainsi les séances d'ostéopathie pourront aider le bébé à mieux dormir, à mieux digérer, à mieux se développer et voire même à laisser ses dents pousser plus facilement.

Le but premier de l'ostéopathie pour nourrisson est le bien être du bébé. Ce dernier ne peut s'obtenir qu'après une écoute attentive de la part du professionnel de l'histoire, aussi courte soit-elle, de cet être à part entière. Grâce à cette discussion avec les parents et en la conjuguant aux sensations de ses mains sur le corps de l'enfant, l'ostéopathe pourra déterminer les zones à traiter et ainsi littéralement libérer le bébé de tensions parfois difficiles à supporter.

Bien que les domaines d'application de l'ostéopathie soient illimités, les bienfaits pour le bébé se font généralement ressentir sur son sommeil, sur ses pleurs et sur son éveil. Les nouveaux nés en prise avec le RGO, reflux gastro-oesophagien, peuvent également espérer voir ce trouble soulagé par des manoeuvres d'ostéopathie.

Dans tous les cas, l'ostéopathie ne sera à mettre en place qu'avec l'accord du pédiatre ou du médecin qui suit le bébé. Lui seul est en mesure de déterminer le besoin et les bienfaits que ces massages pourront apporter aux bébés, en étroite liaison avec l'ostéopathe.

Enfin la tendance actuelle oeuvre vers une démocratisation du bio au service du bébé : il profitera entre autres des bienfaits de l'argile et du liniment oléocalcaire.

Photo: Libertinus (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019