Excite

L'amour c'est dans le cerveau!

Une étude scientifique vient de révéler que tomber amoureux ne prend pas plus d'un cinquième de seconde et mobilise plus les zones intellectuelles de notre cerveau.

Des scientifiques de l'université de Syracuse viennent de démontrer que le sentiment amoureux était une affaire de cerveau et non une affaire de cœur! La chercheuse Stéphanie Ortigue de l'université de Syracuse a livré le résultat de ses recherches dans le Journal of Sexual Medicine. Elle a étudié pour cela les IRM et les électroencéphalogrammes de couples qui étaient récemment tombés amoureux.

Un cinquième de seconde!

Première constatation des recherches, tomber amoureux ne prend pas plus d'un cinquième de seconde! Selon Stéphanie Ortigue, le cerveau mobiliserait 12 zones intellectuelles du cerveau qui libèreraient ensuite des hormones comme la dopamine, l'ocytocine (hormone du lien) ou la vasopressine. A chaque type d'amour correspondrait aussi une zone particulière du cerveau. 'C'est bien le cerveau qui tombe amoureux, mais le cœur est sensible à ces messages chimiques venant des neurotransmetteurs cérébraux', explique Stéphanie Ortigue. Enfin le coup de foudre provoque le même état euphorique que la prise de cocaïne.

Les chercheurs ont toutefois admis que l'amour gardait une part d'inexpliqué et que la science ne pouvait bien sûr pas tout expliquer. On serait tenté de dire heureusement!

Photo: centerblog.net

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018