Excite

L'alimentation des enfants de 2 ans : capitale pour leur développement

C'est vers 2 ans que les enfants connaissent une modification de leur comportement alimentaire. Tout d'abord leur organisme réclame plus et ils peuvent désormais manger des aliments diversifiés contrairement à ce qu'ils faisaient auparavant.

C'est donc à 2 ans que le petit enfant peut partager le repas des plus grands, car même s'il ne mange pas encore tous les aliments, il peut trouver dans les repas familiaux tout ce dont son organisme a besoin. Dans la mesure où la famille bénéficie d'une alimentation variée et de qualité, il n'est nul besoin de confectionner des menus spéciaux pour l'enfant de 2 ans.

L'alimentation des enfants de 2 ans participe à leur bon développement. Pour que leur croissance ne soit nullement entravée, ils doivent consommer quotidiennement des protéines. Celles-ci participent au bon développement des muscles, du squelette : œufs, produits laitiers, viande et poisson, légumineuses sont une bonne source de protéines. L'enfant de 2 ans devra également recevoir chaque jour de la vitamine C (agrumes, légumes verts), du calcium (produits laitiers), minéraux et oligo-éléments. Enfin, à cet âge, il doit encore recevoir une supplémentation en vitamine D généralement prescrite par le pédiatre ou le médecin de famille. Une exposition quotidienne à la lumière du jour (UVB) est fondamentale.

Les enfants de 2 ans passent à trois repas principaux par jour, mais il ne faut pas négliger la collation de l'après-midi. Il convient donc de répartir sur une journée tous les aliments nécessaires à leur bon développement tant intellectuel que physique. Le petit déjeuner doit leur apporter un quart des besoins nutritionnels quotidiens et il importe que le petit enfant prenne ce repas incontournable. Hors de question de le laisser commencer sa journée le ventre vide : produits laitiers, compotes de fruits, céréales, boisson... Comme pour les adultes, le repas du soir sera plus léger que celui de midi. En effet, si l'enfant mange trop le soir, il peut connaître des difficultés d'endormissement.

L'alimentation des enfants de 2 ans est capitale pour leur développement. Mais si le petit semble être relativement difficile, il est inutile de lui faire ressentir le stress que cela peut légitimement générer chez les parents. Lorsque le refus de la nourriture semble prendre de l'importance, le mieux est d'en parler au pédiatre, voire à un psychologue.

Photo : Kevin Dooley (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018