Excite

La sexualité des Français en temps de crise

Les Français sont sexuellement actifs et le revendiquent. Hommes et femmes sont de plus en plus décomplexés, prêts à essayer autre chose, glanant çà-et-là des expériences aux fantasmes.

Disponible en kiosque depuis le 23 avril, une enquête exclusive a été réalisée sur un échantillon de mille personnes afin de connaître les désirs inavoués de certains, l’amour éternel pour d’autres ou la complicité/complexité du couple. Les résultats apportent leur lot de réponses, sans toutefois, de grosses surprises.

Il en ressort néanmoins des "sexotypes". Sorte de carte des pratiques sexuelles de la population, chacun pourra trouver sa place dans les cinq catégories mises en évidence. On commence avec les éternels "romantiques conformistes", ils sont 25% à penser que le sexe est indissociable de l’amour. Pour les "amants fidèles" également à 25%, la sexualité est avant tout une quête inexplorée de la jouissance qu’il faut d’emblée trouver.

Les "traditionnels distanciés" (12%) ne s’intéressent pas au sexe ou le pratique très peu. Au contraire des "décomplexés tranquilles" (14%) qui se sentent épanouis. Reste enfin les "explorateurs affranchis". À 24%, ils cherchent les plaisirs de la chair. Prédateur invétéré, il consomme le sexe comme des bonbons aromatisés.

Pratiques sexuelles épanouies

Les Français d’aujourd’hui ont une empathie pour le sexe. Plus ou moins forte, elle se révèle nécessaire à 71%. En règle générale, le moment de complicité est vécu pour 82% de la population, 75% recherchent à satisfaire un besoin naturel et 59% la jouissance.

Le désir homosexuel est toujours revendiqué. 9% fantasment quand 6% passent à l’acte. Les Français croient à la fidélité (77%), réussite du couple parfait, et 56% ne pourraient avoir une relation extra-conjugale sans aimer.

Photo: abcsexualite.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017