Excite

La pilule nouvelle génération : que risque t-on ?

Avec les médias, la polémique autour de la pilule nouvelle génération ne cesse de croître. Comment savoir ce qui est vrai, de ce qui est faux, avec tout ce que l’on entend à la télé ou ce qu’on lit dans les magazines. Les pilules de 3ème et 4ème génération sont-elles vraiment dangereuses pour la santé ? Faut-il en avoir peur et quelles sont les précautions à prendre ?

La pilule nouvelle génération, qu’est-ce que c’est exactement ?

La pilule de 3ème et de 4ème génération est une pilule prescrite comme moyen de contraception, mais dont la progestérone est plus récente que ses consœurs. Pour les premières pilules mises en place sur le marché, on parlait non plus de progestérone mais de noréthistérone, et pour les deuxièmes générations, il s’agit de norgestrel. Si les deux premières sortes de pilules comportent moins de risque de phlébite, le risque n’est pas totalement exclu. Avec la pilule nouvelle génération, le risque d’avoir une phlébite est multiplié par quatre, voire six selon les sujets.

La phlébite en quelques mots.

La phlébite est un caillot de sang qui vient boucher une veine. Il se forme généralement dans le mollet, mais il peut aussi migrer et se rendre dans le poumon. On parle alors d’embolie pulmonaire. Dans des cas plus rares, le caillot se forme dans le cerveau et peut alors provoquer un AVC.

Comment savoir si l’on prend une pilule nouvelle génération ?

Pour se faire, il vaut mieux demander à son pharmacien ou à son médecin, car cela n’est pas marqué sur la boîte. Les femmes qui prennent la même pilule depuis plusieurs années n’ont pas de souci à se faire, mais elles peuvent cependant prendre rendez-vous avec leur gynécologue pour en parler.

Que faire si l'on prend une pilule nouvelle génération ?

Si des femmes prennent une pilule nouvelle génération, il faut avant tout prendre rendez-vous avec son gynéco pour peser le pour et le contre. Les antécédents familiaux sont à prendre en considération. S’il y a eu des risques de phlébite dans la famille, le risque sera plus élevé pour la femme sous pilule. Cependant, ces risques existent aussi avec d’autres moyens de contraception comme l’anneau vaginal ou le patch.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017