Excite

La Norvège estime que son saumon peut être dangereux pour la santé

Femmes enceintes et jeunes, ne mangez pas de saumon atlantique plus de deux fois par semaine. Telle est la nouvelle recommandation du gouvernement norvégien, forcé de reconnaître tardivement que ce poisson gras est aussi bourré de produits toxiques.

Le gouvernement norvégien aimerait surtout que la nouvelle ne traverse pas la frontière. Pensez : la Norvège a été en 2012 à l’origine de 60% de la production mondiale de saumon atlantique, le pays a produit près d’1,2 million de tonne de ce poisson. Et les 22 milliards d’euros annuels générés par les exportations de ce secteur-clé de l’économie pourraient s’en trouver affectés.

En France, chaque personne consomme environ 2,3 kilos de saumon norvégien en moyenne par an. Notre pays a importé, en 2012, quelque 161 175 tonnes de saumon norvégien, soit environ 15% de la production du pays nordique. C’est le premier marché d’export, devant la Russie.

Pourtant est-il bien raisonnable de manger autant de poissons nourris aux farines animales, aux antibiotiques et même aux pesticides? La pharmacologue Claudette Béthune, qui a travaillé pour l’organisme norvégien de sécurité alimentaire (le Nifes), avait clairement tranché : « La présence de polluants tels que les dioxines et le PCB dans le saumon génère un risque de cancer, qui, pour les personnes jeunes, dépasse les bénéfices attendus du saumon sur la santé. »

Le Dr Anne-Lise Bjorke Monsen, membre du laboratoire de biochimie de Bergen en Norvège, précise : « Les polluants retrouvés dans le saumon d’élevage ont une mauvaise influence sur le développement du cerveau, et sont associé à l’autisme, à l’hyperactivité et à la baisse de QI. On sait aussi qu’ils peuvent avoir un effet négatif sur les défenses immunitaires, le système hormonal et le métabolisme. Ils se transmettent aussi par allaitement. Si l’on a besoin d’oméga-3 provenant du poisson, le maquereau et le hareng sont très bien. »

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017