Excite

La maladie de Crohn : attention à l'alimentation

La maladie de Crohn touche tout le tube digestif, de la bouche au rectum. Affection inflammatoire de l'intestin et de l'appareil digestif en général, elle peut connaître des phases de rémission succédant aux poussées. Tous les âges peuvent être concernés par la maladie de Crohn. Toutefois, c'est chez les adultes âgés de 20 à 30 ans qu'elle est principalement diagnostiquée.

Pour confirmer un diagnostic de maladie de Crohn, une biopsie est pratiquée au cours d'une coloscopie. Les prélèvements effectués sont ensuite analysés en laboratoire. D'autres examens viennent compléter les investigations afin que soit localisée, puis étudiée, la zone digestive atteinte. Radiographie, échographie, Images par Résonnance Magnétique (IRM) ou encore scanner abdominal aident au repérage d'abcès éventuels.

La maladie de Crohn est encore mal connue, mais il est possible d'affirmer aujourd'hui que le tabac est un facteur de risque s'ajoutant aux facteurs environnementaux, immunologiques et génétiques qui semblent être à l'origine de cette maladie plurifactorielle.

Aucun traitement médicamenteux n'est – à l'heure actuelle - capable d'endiguer cette maladie chronique. En revanche, on sait désormais qu'une parfaite hygiène de vie et une rééducation alimentaire apportent un réel confort aux personnes souffrant de la maladie de Crohn. Il est en tout cas des erreurs alimentaires à ne pas commettre. Pour éviter d'augmenter douleurs et manifestations de la maladie de Crohn, voici quelques conseils :

  • Limiter la consommation de fruits secs car ils sont à l'origine de bien des douleurs lorsqu'ils stagnent dans la zone atteinte de l'intestin.
  • Eviter de manger (voire proscrire) les aliments à fort taux de fermentation. Il s'agit des boissons gazeuses, des oignons et des choux, des légumes secs. Les légumes fibreux sont eux aussi à mettre de côté (asperges, poireaux) tout comme les crudités responsables de douleurs importantes. Mieux vaut ne pas consommer de fruits à petits grains ni les fruits à fort pouvoir laxatif comme les pruneaux.

Les aliments à privilégier

Que l'on se rassure : il existe heureusement de nombreux aliments totalement compatibles avec la maladie de Crohn. Parmi eux, les œufs, les viandes maigres et le poisson ne posent aucun problème. Les légumes non fibreux cuits à la vapeur, les fruits en compote. Toutefois, en cas de phase d'activité de la maladie (poussée), mieux vaut limiter la consommation de légumes et fruits. Le lait sera remplacé par du lait de soja et pour éviter les carences en calcium, on lui préfèrera des préparations au lait caillé (yoghourt) et les fromages à pâte pressée.

La maladie de Crohn étant responsable de diarrhées, il est impératif de boire quotidiennement au moins un litre et demi d'eau plate afin d'éviter la déshydratation fort préjudiciable pour la santé.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017