Excite

La fessée rend vos enfants agressifs

Catherine Taylor, chercheuse américaine en santé, a participé à l’étude réalisée par l’université Tulane (Louisiane), mettant en corrélation la fessée et l’agressivité des jeunes enfants dès l’âge de trois ans.

Les résultats de l’étude ont été publiés lundi dans le journal Pediatrics. Le constat paraît simple: un enfant qui reçoit une fessée à trois ans risquerait de développer un comportement agressif à cinq ans. Les faits se basent sur un échantillon de 2.461 mères suivies entre 1998 et 2005 dans une vingtaine de villes américaines (les plus importantes).

L’agressivité chez l’enfant se traduirait par de 'l’insolence, des cris, des actes de cruauté et de méchanceté vis à vis des autres' a indiqué Catherine Taylor. Et d’ajouter, 'certains se battent, exercent des menaces voire détruisent des choses'. Près de 45,6% des mamans ont affirmé avoir corrigé leur enfant d’une fessée au cours du mois précédant. 27,9% l’avoir fait une ou deux fois et 26,5% plus de deux fois.

Un argument éducatif

Pour Catherine Taylor, 'même des formes mineures de châtiment corporel accroissent les risques d'un comportement agressif de l'enfant'. Malheureusement, la culture américaine de la fessée, comme argument éducatif, est encore très prisée.

La très sérieuse American Academy of Pediatrics recommande le 'coin' comme mode de punition, qui permet à l'enfant de réfléchir sur son comportement et aux conséquences de ses actes.

Photo: feminactu.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018