Excite

Comment vient une idée de recette ?

Il faut connaître les associations et les modes de cuisson

Pour créer, il faut d'abord connaître. L'idée de recette vient de la rencontre d'idées déjà connues, mais qui n'étaient pas censées se rencontrer.

En cuisine il faut connaître :

  1. Les produits et leurs propriétés ;
  2. Les accommodements habituels des produits, ceux dont on a expérimenté l'association ;
  3. Les différents modes de cuisson appliqués ou pas à ce produit, éventuellement appliqués à des produits proches.

Prenons un exemple

  1. L'avocat est un fruit à noyau. Il est riche en graisse mais est censé avoir un effet positif sur le cholestérol. Il rappelle un peu le fond d'artichaut.
  2. L'avocat est associé avec du saumon, des crevettes ou du surimi. On y mélange aussi des tomates, des cœurs de palmiers et du maïs. Il n'est encore pas loufoque d'y joindre du pamplemousse.
  3. L'avocat se mange cru, en vinaigrette, mayonnaise, sauce aurore, éventuellement avec quelques gouttes de tabasco. Mais l'avocat fait penser au fond d'artichaut. Comment travaille-t-on le fond d'artichaut ?

Il faut oser de nouveaux associations et modes de cuisson

On peut changer l'accommodement et le mode de cuisson d'un produit ; ou changer le produit et conserver accommodement et mode de cuisson, autrement dit appliquer à un produit la préparation d'un autre produit.

Par exemple

Gardons l'avocat est ses propriétés.

Mais essayons un accommodement et un mode de cuisson différents. Débitons-le en cubes et mélangeons-le à du concentré de tomate et à des cubes de fromage de chèvre. Saupoudrons de thym, arrosons d'un filet d'huile d'olive et mettons-le au four 1/4 d'heure à 200°.

Après l'avoir goûté et entériné, appelons-le, pourquoi pas "avocat caprin".

Autre exemple

Gardons toujours l'avocat comme produit.

Mais mélangeons ses morceaux à des lamelles de poivron rouges, de champignons de Paris et de cèleri en branches. Puis, versons le tout dans une poêle où aura chauffé du bouillon de volaille, de l'oignon émincé et du miel. Et, soyons fous, assaisonnons avec un peu de cardamome, de coriandre et de poivre moulinés.

Lorsqu'il n'y a plus de liquide, mettons le tout recouvert d'une poignée d'emmental râpé, dans un plat et au four 20 minutes à 200°.

Comment l'appelle-t-on ce plat ? avocat à la niçoise ? à la sicilienne ?

Et pourquoi n'aurait-t-on pas créé un gaspacho d'avocat ? une omelette à l'avocat ? et pourquoi une guacamole ne pourrait pas servir de sauce pour accompagner un poisson poché ?

Évidemment, parfois on se rate, comme dans tout ! Une idée de recette ne donne pas toujours un résultat réussi. Mais ça vaut le coup d'essayer, les surprises sont bonnes et c'est tellement agréable de créer.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018