Excite

Hypothyroïdie : le dépistage précoce est capital

A l'heure actuelle, le diagnostic des dérèglements de la thyroïde est trop tardif. En conséquence, la moitié de ceux qui sont atteints de dérèglements de la thyroïde l'ignorent ou sont soignés pour d'autres maladies. Les symptômes de l'hypothyroïdie sont nombreux, les plus fréquents étant la fatigue, le manque d'énergie voire la dépression ou une prise de poids importante...

Les dérèglements de la thyroïde, glande située à la base du cou et qui régule tous les rythmes de notre organisme, sont fréquents. Or, la moitié des malades ne savent pas qu'ils sont concernés alors qu'une simple prise de sang mesurant le taux d'hormones suffirait à le détecter.

L'hypothyroïdie touche plus particulièrement les femmes de plus de 50 ans. Dans le cas d'une hypothyroïdie la température du corps chute à moins de 37°c, on a souvent froid, nos mains sont glacées. Les battements du coeur sont lents ainsi que la digestion s'accompagnant souvent de constipation. Une fatigue musculaire peut se faire sentir, les gestes, la parole sont ralentis. Une prise de poids modérée n'est pas rare. Il s'agit plus précisément d'un stockage d'eau visible en général sur le visage ou les mains qui sont gonflées. Ce type de dysfonctionnement se soigne très bien en prenant des hormones thyroïdiennes. Seuls bémols, il s'agit d'un traitement à vie qui nécessite parfois un peu de temps pour ajuster les bonnes doses.

Les ablations de la thyroïde sont devenues plus rares qu'autrefois mais elles peuvent sauver des femmes résistantes aux traitements. Enfin, il faut savoir que la thyroïde peut aussi provoquer des nodules qui sont, le plus souvent, peu dangereux. Le cancer, s'il existe, est la plupart du temps un très bon diagnostic.

Privilégier une alimentation riche en iode à titre préventif

La surveillance de la thyroïde doit être accrue pour les femmes enceintes, 2% d'entre elles souffrant d'une légère hypothyroïdie due à une carence en iode. En effet, le bébé réclame 30% des réserves en iode.

A titre préventif, le tabac est un gand facteur de risque de carence en iode. Manger des produits de la mer est un bon moyen de réguler les carences éventuelles en iode mais celui-ci étant très volatile, il est préférable de cuire le poisson bien enveloppé dans une papillotte.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017