Excite

Etat des lieux des politiques du handicap en France

Le terme handicap désigne la limitation des possibilités d'interaction d'un individu avec son environnement, causée par une déficience provoquant une incapacité, permanente ou non, menant à un stress et à des difficultés morales, intellectuelles, sociales et/ou physiques. Il exprime une déficience vis-à-vis d'un environnement, que ce soit en termes d'accessibilité, d'expression, de compréhension ou d'appréhension. Il s'agit donc plus d'une notion sociale que d'une notion médicale.

Lorsque le mot « handicap » est prononcé, l’image qui vient immédiatement à l’esprit de la plupart des gens est celle d’une personne en fauteuil roulant. Cependant, le handicap ne se limite pas à la déficience motrice, et se classe en six catégories : le handicap moteur déjà mentionné, le handicap visuel, le handicap auditif, le handicap psychique, la déficience mentale et enfin, les maladies invalidantes qui regroupent les maladies respiratoires,digestives, parasitaires, infectieuses (diabète, hémophilie, sida, cancer, hyperthyroïdie…).

Le handicap au quotidien

Des efforts ont indéniablement été accomplis ces dernières années, notamment grâce la promulgation d’une loi favorisant l’accès aux lieux et aux informations par les personnes handicapées: par exemple, pour un handicapé en fauteuil roulant, la présence d'une ou de plusieurs marches lui rendant l'accès impossible à certains lieux, il est nécessaire qu'il y ait une rampe inclinée ou un ascenseur.

En 2005 a également été votée la loi « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », qui vise plus largement à sortir les personnes handicapées de l’isolement dans lequel elles sont parfois tenues, en améliorant leur accès à tous les domaines de la vie sociale, de l’éducation au monde du travail en passant par les transports et les loisirs

Etudes et travail

Conformément à la loi de février 2005, les chefs d’établissement sont tenus de répondre aux besoins spécifiques des étudiants en situation de handicap par le biais de cellules d’accueil, d'un aménagement des cours et des examens, de la mise en place d’une aide matérielle et humaine et l’accessibilité des locaux.

En ce qui concerne l’accès des handicapés à l’emploi, la situation s’est considérablement améliorée, grâce notamment à l’émergence du télétravail et aux supports informatiques, qui permettent aux malvoyants et malentendants d’accéder aux informations sans connaître le braille ou la langue des signes. De plus, la loi favorisant l’intégration des handicapés dans lemonde du travail est très incitative pour les employeurs, puisqu’elle leur permet de bénéficier de réductions de charges. C’est aussi et surtout une obligation, la loi du 10 juillet 1987 imposant à l’ensemble des employeurs, parmi lesquels les administrations de l’Etat une obligation d’emploi égale à 6%de l’effectif salarié au bénéfice des travailleurs handicapés.

Encore des progrès à accomplir....

Si ces recommandations sont globalement respectées, la réalité sur le terrain est parfois plus complexe car les personnes concernées par le handicap disent « essuyer les plâtres » d’une politique somme toute assez récente : les témoignages mentionnent des ascenseurs fréquemment en panne, des locaux non conformes aux exigences de sécurité, ou encore des aménagements inadaptés…

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017