Excite

La grossesse extra utérine demande une réelle attention

En France la grossesse extra utérine (GEU) touche près de 15 000 femmes chaque année. Ce problème doit être pris en charge le plus tôt possible, car les conséquences sont d’une grande importance et peuvent être graves. Il est donc recommandé de consulter un médecin rapidement dès l’apparition des premiers symptômes.

Une grossesse extra utérine signifie que le positionnement de l’œuf n’est pas adapté. Il est généralement positionné dans la trompe. Les origines de ce phénomène restent vagues, mais il s’avère qu’une anomalie au niveau des trompes est la cause d’une GEU. L’ovule a donc du mal à descendre vers l’utérus. Certains facteurs peuvent augmenter le risque comme :

  • L’âge
  • Le port d’un stérile
  • Le nombre d’IVG (Interruption Volontaire de Grossesse)
  • Le tabagisme
  • Des antécédents de MST (Maladie Sexuellement Transmissible)

Les femmes doivent donc rapidement consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes. Ces derniers dépendent de l’implantation de l’œuf. Généralement, il est observé dès les trois premières semaines :

  • Des saignements bruns
  • Des douleurs pelviennes

Dans ce type de situation, le médecin sera amené à réaliser un toucher vaginal pour certifier la présence d’une GEU. Une échographie pourra également être mise en place pour confirmer le diagnostic. Un traitement sera donc proposé dans les plus brefs délais pour limiter au maximum les conséquences.

Si l’évolution de l’ovule continue de se produire dans la trompe, elle peut éclater et provoquer une hémorragie. Le médecin pourrait être amené à ôter partiellement ou intégralement la trompe endommagée. Un traitement médicamenteux spécifique peut aussi être proposé.

Les conséquences pour le futur

Les femmes ayant eu une grossesse extra utérine s’inquiètent pour le futur. Des études ont révélé que ce problème n’engendrait pas une stérilité. Les mamans peuvent donc de nouveau attendre un enfant dans les deux ans après ce phénomène. Le risque de récidive est évalué entre 10 et 30%. De plus, une procréation médicalement assistée peut s’avérer nécessaire.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017