Excite

Grattez et sniffez pour lutter contre le cannabis

Une association britannique Crimestoppers a décidé d’envoyer à 210 000 foyers des cartes à gratter reproduisant les effluves du cannabis. Objectif : familiariser les honnêtes citoyens avec l'odeur des pousses de marijuana afin qu'ils repèrent et signalent les plantations illégales. La production de cannabis a augmenté de 15 % en 2011-2012, selon le groupe Crimestoppers, qui escompte moult dénonciations anonymes sur son numéro vert et son site.

Vous avez dûment sniffé votre carte ? Parfait, mais soyez également attentif à d’autres signes : des fenêtres constamment occultées ou fermées, des visiteurs à point d’heure, de forts taux de condensation, un bruit constant de ventilation, de multiples câbles... Autant d'indices qui permettent d'identifier les plantations sauvages qui se multiplient dans les zones résidentielles.

Cette opération s’inspire d’un programme néerlandais similaire : en 2010, quelque 30 000 cartes avaient été distribuées aux Pays-Bas. Le propos, là encore, n'était pas seulement de lutter contre la culture du cannabis, mais aussi contre le détournement d’eau et d’électricité, note Examiner.com. Ces branchements sauvages entraînent souvent des incendies accidentels, et ils coûtent une fortune aux opérateurs.

Aux Pays-Bas, les producteurs de cannabis volent des centaines de millions d'euros de volts par an. C'est d'ailleurs un fournisseur d'électricité, Stedin Netbeheer BV, qui avait lancé cette singulière campagne en envoyant des milliers de cartes parfumées à ses clients. Après autorisation de la justice, la police avait distillé 40 kg de chanvre pour obtenir les 50 cl d'huile nécessaires à leur fabrication – et pris soin de retirer tout élément psycho actif. Ne comptez pas sur ces fragrances de marijuana pour décoller : qu'elles soient néerlandaises ou britanniques, les cartes ne contiennent aucune trace de THC...

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017