Excite

Gel vaginal contre le Sida

La planète s’était donnée rendez-vous à Vienne, dimanche 18 juillet, pour une conférence internationale sur le sida. L’objectif: réduire la transmission du virus et à terme éradiquer la maladie en Afrique.

Mais ce qui est ressorti de ce week-end demeure jusque lors un des progrès les plus significatifs en matière de traitement du HIV. Un gel vaginal pourrait réduire la transmission du virus chez les femmes. Ce fameux gel contiendrait un produit antirétroviral bloquant la propagation de la maladie.

Testé sur le continent africain

Il apparaîtrait que le gel vaginal empêcherait une infection dans 50% des cas. Une étude a été menée en Afrique du Sud sur 890 femmes, souvent les plus exposées à la maladie, car peu protégées. Hormis le préservatif féminin, elles voient leur partenaire utiliser très peu le leur.

Pour cette étude, la moitié a pris un gel avec Tenofovir, l’autre moitié un gel sans antirétroviral. Chacune devait appliquer le gel douze heures avant le rapport et douze heures après. Des préservatifs étaient distribués afin de ne courir aucun risque.

Baisse significative de la maladie

Au bout d’un an, les contaminations étaient en baisse de 50% et de 39% au bout de deux ans et demi. Les femmes utilisant le gel vaginal étaient protégées à 54% sur trente mois. Aucun effet secondaire n’a été répertorié.

L’étude n’en est encore qu’à sa phase 2. Pour être complètement concluante, de nombreux autres essais vont être effectués. Mais il en ressort une avancée spectaculaire pour un continent ou plus d’un million de personnes meurt chaque année du sida.

Photo: sidaction.org

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017