Excite

Gardasil, les médecins se mobilisent contre le vaccin

Le Gardasil est depuis son lancement sujet à caution. Nombreux sont les médecins, gynécologues, spécialistes du cancer à avoir demandé aux jeunes filles de se faire vacciner à partir de 16 ans, avant le premier rapport sexuel. Le Gardasil nécessite trois doses à quelques mois d'intervalle. Il est censé protéger contre le virulent cancer du col de l'utérus, une des causes de mortalité chez les femmes. Mais depuis de nombreux mois, le Gardasil a très mauvaise presse. Il provoquerait malaises, maladies orphelines et pourrait entraîner la mort dans certains cas. La maladie d'une jeune fille dans le Sud Ouest, atteinte de sclérose en plaque, a entraîné une mobilisation sans précédent contre ce vaccin. Son avocat demande à toute personne, ayant contracté une maladie après l'injection du Gardasil, de le contacter. Fin 2013, neuf femmes affirmant être victimes des effets indésirables du Gardasil ont déposé plainte contre X pour atteinte involontaire à l'intégrité physique et tromperie aggravée au tribunal de Bobigny.

Si les médecins étaient réticents à mettre en cause le vaccin, il semblerait que cela ne soit plus le cas. Une pétition a été lancée. Elle réunit 400 praticiens qui réclament une mission parlementaire sur l'opportunité de cette vaccination car son efficacité est contestée et surtout son coût, 123 € la dose remboursée par la Sécurité Sociale. La pneumologue Irène Frachon, à l'origine de la révélation du scandale du Mediator, fait partie des signataires. Le Président de la République avait donné son aval pour la poursuite de la vaccination. Les médecins ont peur que cette vaccination fasse reculer le seul examen valable pour le dépistage du cancer du col de l'utérus, le frottis.

Les plaintes en cours ne visent pas juste le laboratoire Sanofi Pasteur MSD qui lance ce vaccin en 2006. Les maladies répertoriées sont intervenues dans les semaines et mois après les vaccinations. Aucun antécédent médical n'est à déplorer parmi les victimes.

Avec cette histoire de Gardasil, cela démontre encore une fois que les laboratoires veulent faire de l'argent, aux dépens de la santé des patients. Car ces derniers suivent l'avis de leur médecin, qui est, lui aussi, mal informé. Le Gardasil, un nouveau scandale sanitaire ?

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017