Excite

Femmes enceintes et bébés exposés aux perturbateurs endocriniens

Femmes enceintes et bébés sont les plus exposés aux risques de voir leur système endocrinien perturbé par les produits chimiques partout présents.

Il est un fait incontestable : les maladies endocriniennes sont en constante évolution, dues notamment à la présence de substances chimiques dans bon nombre de produits. Les femmes enceintes et les bébés sont les plus exposés.

Cet état de fait est non contestable, différentes études scientifiques ayant publié leurs résultats pour le moins alarmants. L'OPECST (Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques) confirme le fait qu'il faille désormais informer, prévenir et agir sur le plan européen pour que femmes enceintes, bébés notamment mais aussi la population en général soient protégés.

L'augmentation du nombre de cancers du sein, de la prostate et des testicules est considérable depuis les dernières années. De même, l'infertilité touche de plus en plus d'hommes et de femmes. Elle est due en partie à des malformations de l'appareil génital et à une baisse de près de 50 % du nombre de spermatozoïdes. Quant à l'obésité, c'est la maladie du métabolisme la plus constatée sur le plan mondial. La faute à qui ?

Chlordécone, distilbène, bisphénol A ont laissé des traces indélébiles. Aujourd'hui les pouvoirs publics vont devoir agir pour protéger les populations. Les perturbateurs endocriniens devront pouvoir être détectés d'ici à 2013.

D'autre part, il est question qu'un pictogramme indique clairement les risques encourus par les femmes enceintes et allaitantes, les bébés. D'ailleurs, dans un avenir plus ou moins proche, il est question que les produits destinés particulièrement aux femmes enceintes, allaitantes, ainsi qu'aux bébés et enfants en bas-âge ne contiennent plus aucun perturbateur endocrinien.

Il semble que la France ait décidé de réagir puisque dès le mois de Mai dernier, l'Assemblée Nationale a voté pour que l'utilisation de phtalates, parabènes et alkylphénols soit totalement interdite. Ce qui touche une multitude de produits de consommation courante tels que gants médicaux, rideaux de douche, emballages destinés à l'alimentation, ou encore le matériel utilisé dans le domaine médical pour n'en citer que quelques uns.

Les phtalates sont les perturbateurs endocriniens les plus préoccupants, utilisés dans le but d'assouplir le PVC. Ils entrent dans la composition d'un nombre pharaonique de produits (bottes, ballons, linge de table, etc.). Mais le parabène, accusé notamment dans la survenue du cancer du sein, n'est pas en reste puisqu'il est lui aussi partout : produits alimentaires, cosmétiques, pharmaceutiques. Les akylphénols sont, eux, largement utilisés dans la fabrication de produits d'entretien et médicaux.

Avouons qu'il y a du souci à se faire car plus aucun produit ne semble exempt de risques pour notre santé ni celle des générations à venir, et les produits alimentaires ont largement enrichi la Une des quotidiens depuis quelque temps…

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019