Excite

Faut-il se priver de fromage en cas d'hypercholestérolémie ?

Dès qu'un excès de cholestérol est détecté, le premier aliment à être évincé des menus est souvent le fromage. Faut-il définitivement rompre avec ce produit ?

En cas d'hypercholestérolémie, il est clairement demandé par les professionnels de santé de limiter l'apport en matières grasses. Pour réussir ce tour de force, il convient d'écarter des menus les aliments les plus riches tels que plats en sauce, charcuterie, viennoiseries, fromages…

Nous savons depuis longtemps que les graisses d'origine animale consommées en trop grande quantité nuisent à la santé. Elles augmentent considérablement le taux de mauvais cholestérol. Il est donc compréhensible que les personnes présentant une hypercholestérolémie aient pour réflexe de ne plus consommer de fromage. Pourtant, tous ne sont pas à être écartés de façon catégorique.

Il existe effectivement des différences entre le fromage de chèvre et l'Emmental. Le premier ne contient que 2,4 g de lipides par portion de 40 g alors que la même part d'Emmental en contient près de 11 g ! Pas étonnant qu'il faille éviter les plats gratinés au four en cas d'excès de cholestérol. Et que dire du camembert à près de 30 g de lipides pour 40 g de fromage ?

Il faut reconnaître que la sélection des fromages les moins riches n'est pas si aisée. La mention en pourcentage portée sur les étiquettes n'est pas forcément très explicite pour le consommateur. Pour exemple, un fromage blanc indiquant 40 % de matières grasses s'avère moins riche qu'un gruyère portant la même indication. Tout dépend s'il s'agit de l'extrait sec ou non.

Pour simplifier la reconnaissance des produits par le consommateur, les mentions se simplifient peu à peu et bon nombre de produits portent déjà des étiquettes beaucoup plus explicites puisqu'elles indiquent la teneur réelle en lipides.

Alors, que faire en cas d'hypercholestérolémie ? Faut-il éliminer radicalement le fromage de son alimentation ? Pas forcément. Il est, en revanche, vivement conseillé de le consommer avec modération et de bien le choisir. Le fromage et les autres produits laitiers apportent le calcium indispensable au squelette, mais aussi phosphore, vitamines B9 et B12, sodium, magnésium.

Pour profiter des bienfaits des laitages, l'idéal est d'en consommer trois par jour en les variant (une part de 30 grammes de fromage, 120 ml de lait demi-écrémé et un yoghourt).

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018