Excite

Est-ce dangereux de réveiller celui qui parle dans son sommeil ?

Tout le monde rêve la nuit. Certains se rappellent de leurs rêves, d'autres non. Certaines personnes sont également somnambules, d'autres parlent pendant leur sommeil. Ces dernières peuvent-elles être réveillées sans danger ?

    via VisualHunt

Une bonne nuit de sommeil doit être de sept à huit heures. Pour bien récupérer, il faut se coucher et se lever à heures fixes. Le sommeil se découpe en phases successives d'environ 90 minutes, avec un sommeil dit lent, profond, et un sommeil paradoxal où l'activité cérébrale est intense. Le premier sommeil prédomine durant la première partie de la nuit.

Les signes d'un manque de sommeil.

Somniloquie signifie parler dans son sommeil. Cela fait partie des parasomnies. Ce phénomène est assez courant puisque les 3/4 des personnes avouent avoir déjà parlé pendant leur sommeil. L’enfant et l’adulte jeune sont les plus touchés. Mais cela peut être une souffrance quotidienne. Une personne somniloque peut être également somnambule et souffrir de TCSP, Troubles du Comportement en Sommeil Paradoxal. Les paroles nocturnes, liées au travail, sont souvent compréhensibles, avec un langage ordurier, des questions répétitives. Cela peut être également des pleurs, des rires, des cris, des chuchotements. Cela semble correspondre à une extériorisation du contenu des rêves. Une personne qui parle la nuit dans son sommeil n'est pas fatiguée au réveil car cela se passe pendant le sommeil profond et paradoxal.

La somniloquie gênera vraisemblablement le concubin qui n'arrivera pas à dormir ou qui sera réveillé. Réveiller une personne qui parle dans son sommeil n'est pas forcément dangereux. Il faut juste que cela soit doux au niveau des mots, les gestes amicaux. Cela coupera le rêve, les paroles et elle risque d'être désorientée car coupée dans son sommeil. Elle se rendormira aussitôt.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017