Excite

Dormir avec son enfant, ou pas : un choix difficile

La mode nous vient des États-Unis où on l’appelle « family bed » (lit familial) et elle suppose de dormir avec son enfant dès la naissance, jusqu’à ce qu’il demande de lui-même à disposer de sa propre chambre. cette habitude fait débat et pose des questions de sécurité, de psychologie, d’intimité… qui concernent toute la famille.

À l’origine du « family bed »

Ce sont principalement des militants de l’allaitement maternel qui sont à l’origine de cette habitude de dormir avec son enfant, car cela facilite le maintien de l’allaitement sur la durée.

Des avantages à vérifier

Les partisans du « family bed » considèrent que cette habitude permet un meilleur maternage de l’enfant et elle semble rassurer (surtout les parents) qui pensent ainsi pouvoir éviter la mort subite du nourrisson, mais aucune étude ne confirme ce fait.

Il paraît aussi évident que cette promiscuité facilite beaucoup l’allaitement et permet à la mère de mieux dormir, sans avoir à se déplacer pour remettre l’enfant dans son berceau.

Les dangers de la méthode

Le premier danger, lorsqu’un nouveau-né dort dans le lit de ses parents, est le risque d’étouffement, car le tout petit bébé n’a pas la force d’éloigner une couette, une couverture, ou un parent qui pèserait sur lui en dormant.

Il est aussi évident que dormir avec son enfant crée un problème d’intimité pour les parents, qui peut durer des années et être préjudiciable au couple.

La psychanalyse voit beaucoup d’inconvénients à cette pratique, en particulier pour le développement psychologique de l’enfant qui peut éprouver des difficultés à s’individualiser et à devenir autonome, et dont le problème œdipien peut devenir plus difficile à résoudre.

Un espace à soi, pour les parents comme pour les enfants

Il est difficile d’affirmer si cette pratique de dormir avec son enfant est préjudiciable ou pas, mais à une époque où l’on commence à constater qu’une éducation sans limites n’est pas toujours profitable aux enfants, supprimer celle de l’intimité de la chambre des parents doit être envisagé sérieusement et, contrairement à ce que l’on pense généralement, ce n’est pas le bien-être des parents qui est en cause, mais surtout celui à venir des enfants. Et puis, que devient le plaisir du dimanche matin, enfoui sous les couvertures avec papa et maman, si c'est tous les jours pareil ?

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017