Excite

Comprendre le diabète gestationnel

Lors d'une grossesse classique, les femmes de plus de 35 ans, présentant des antécédents ou encore toutes les patientes de certains obstétriciens se voient proposer au début du dernier trimestre un test appelé l'Hyperglycémie Forcée par voie Orale. Il s'agit d'un examen sanguin sensé estimer le taux de glycémie à jeun puis deux heures après absorption par la patiente d'une solution de glucose.

On parle de diabète gestationnel lorsque le ou les résultats à ce test montrent un taux de glycémie supérieur à la normale. Diagnostiquée pendant la grossesse, cette élévation du taux de sucre dans le sang disparaitra à la fin du post-parfum, c'est-à-dire après l'accouchement.

En tant que tel, le diabète gestationnel représente un risque pour le foetus. La principale inquiétude se situe au niveau du poids du bébé à naître qui risque d'être important. Mais dès lors qu'il est diagnostiqué, ce diabète est pris en charge par la patiente et son équipe médicale afin d'être limité et ramené dans des normes totalement acceptables.

Bien que certaines femmes soient plus sensibles à ce type de grossesse pathologique, rien ne vient expliquer directement le développement, ou pas, de ce dérèglement. Ainsi une femme peut mener une première grossesse à terme sans aucun problème particulier et développer un diabète gestationnel lors d'une seconde, sans qu'il n'y ait véritablement d'explication.

Dans tous les cas, devant les résultats positifs d'un taux de glycémie, le médecin obstétricien conseillera à sa patiente de consulter un diabétologue, ou endocrinologue ou diététicien qui mettra en place, avec elle, un régime visant la baisse du taux de glucides. Les injections d'insuline ne sont à envisager que lorsque le régime n'est pas efficace et dans un cadre strictement suivi.

Suite à l'accouchement et par mesures de sécurité, la jeune mère sera invitée à pratiquer des tests afin de vérifier que le diabète ait bien disparu de son organisme. Le nouveau-né quant à lui verra son taux de glycémie contrôlé pendant quelques jours mais sans risque majeur systématique.

L'alimentation prend donc une place considérable dans la prise en charge de ce diabète. L'association des aliments et leur connaissance sont à la base de la réussite du régime. On s'intéressera alors par exemple au pain qui peut faire pencher la balance d'un côté comme de l'autre selon ses ingrédients...

Photo: VanessaO (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019