Excite

Des psychologues hollandais découvrent la maladie des loisirs, un mal qui nous touche pendant nos vacances

  • Getty Images

Un psychologue néerlandais a découvert un nouveau type de maladie déjà connue comme la maladie de loisirs. Ce type de maladie apparaît lorsque les gens sont en vacances ou prennent quelques jours de congé.

Le néerlandais Ad Vingerhoets de l'Université de Tilburg a commencé ses recherches après avoir lui-même subi ce phénomène. Le psychologue a interrogé 1 128 hommes et 765 femmes de nationalité néerlandaise. Les sujets étaient âgés de 16 à 87 ans.

Après cette enquête, Ad Vingerhoets a conclu que la maladie des loisirs existe et qu'elle affecte 3% de la population. Le nom peut nous faire penser qu'il s'agit d'un problème de ludopathie ou d'un problème de jeu mais Ad Vingerhoets l'a baptisé ainsi pour faire référence au moment des vacances.

Par la suite, 114 Néerlandais ont été interrogés sur la maladie des loisirs et il est apparu qu'il y a un certain nombre de symptômes communs dancs de type de maladie. Ce sont des maux de tête, migraine, fatigue, douleurs musculaires, des nausées et des infections virales qui entrainent des symptômes de rhume ou la grippe.

Parmi tous les patients de la maladie des loisirs, la plupart souffre de cette maladie depuis plus de dix ans. Quand ils ont été invités à répondre sur la cause de l'apparition de la maladie des loisirs, ils ont répondu qu'ils pensaient que c'était le fruit d'un événement majeur dans la vie comme un mariage, la naissance d'un fils ou un changement de poste.

Pour Ad Vingerhoets, l'explication de cette maladie réside dans l'esprit de l'individu. Le psychologue néerlandais soutient que certaines personnes ont la possibilité de reporter la maladie à un moment qui n'affecte pas le rendement au travail.

Comment éliminer le stress d'une journée épuisante : des dernières minutes du travail au reste de la soirée

Une autre preuve de cette maladie est le fait que lorsque nous sommes exposés à un stress aigu, le corps réagit avec plus de résistance à la maladie. En arrêtant le travail, on baisse la garde et on favorise donc l'apparition de la maladie du travail.

La découverte de ce psychologue confirme l'idée que lorsque nous travaillons, nous ne tombons jamais malades. Vingerhoets recommande l'exercice quand nous sommes confrontés à un week-end de congé ou pendant les vacances pour éviter ce mal.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018