Excite

Des mégots de cigarette bénéfiques pour la planète

Fumer tue. Mais ce n’est pas tout. Fumer pollue, aussi. En Europe, depuis que l’on a banni la fumée des lieux publics, l’air est à nouveau respirable pour les non-fumeurs. Mais – et c’est logique – davantage de gens abandonnent leurs mégots sans vergogne, sur le pavé, avant de s’engouffrer dans un immeuble ou un bar. Le fléau est mondial. De la chaîne himalayenne aux bouches d'égoûts de nos métropoles, la planète se transforme en cendrier géant.

C'est de ce triste constat qu'est né « Cigg Seeds ». Imaginée par le designer londonien Ben Forman, l'idée consiste à introduire une petite graine dans des filtres biodégradables. Ainsi, le misérable bout de votre clopinette devient potentiellement une formidable pâquerette. Bien que fumeux, le concept a de quoi séduire quelques industriels, soucieux de faire parler d'eux.

Reste que le projet, déjà présenté en 2007 par un collectif français, a une nouvelle fois de grandes chances de partir en fumée... D'un côté, c'est tant mieux, on évitera quelques feux de forêts. D'un autre, c'est dommage, puisqu'on estime aujourd'hui le nombre de mégotsjetés à terre à 4'500'000'000’000 (4 500 milliards) par an dans le monde. Autrement dit, depuis que vous avez commencé à lire cet article (il y a environ deux minutes), ce sont plus de 17 millions de mégots qui ont disparu dans la nature. Oui, c’est énorme. Et oui, ce serait drôlement bien si tous pouvaient se métamorphoser en fleurs.

Malheureusement, la morale de l'histoire risque de déplaire aux accros de la sèche. Car non, les « cigg seeds » ne sont pas encore sur le marché. Donc oui, mieux vaut se débarrasser de cette mauvaise habitude.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017