Excite

Cucurbitacées, pour une alimentation bio

A l'heure où chacun tente de revenir vers une alimentation saine et équilibrée, la culture des cucurbitacées est au goût du jour. Voici pourquoi.

Ces légumes anciens ont des vertus confirmées : peu caloriques et... bourrés de vitamines. Les librairies regorgent de livres de recettes permettant d'en tirer le meilleur. Pastèque, melon, concombre et concombre d'âne, courge, coloquinte, citrouille, potiron, calisson… La liste des cucurbitacées est longue et compte plus de 800 espèces.

Le choix est donc vaste et il y a peu de risques de se lasser. Les préparations culinaires de ses produits permettent une alimentation bio si l'on a bien pris soin de les cultiver dans les règles de l'Art, sans adjonction de produits chimiques et autre pesticides.

Culture

Dès la mi-Avril dans les régions chaudes, on peut se lancer dans la plantation des cucurbitacées. Dans les régions froides attendre mi-mai, lorsque la température risque moins de descendre au-dessous de 15°. En effet, les cucurbitacées apprécient la chaleur et leur culture peut s'avérer difficile si l'on se précipite sans attendre la bonne époque. Quant à l'arrosage, il doit être conséquent : afin que l'humidité soit conservée tout au long de la journée, l'idéal est d'arroser le soir.

Un apport d'engrais naturel est préconisé dès la formation des premiers fruits. Éviter le contact entre la terre et les fruits afin de limiter les risques de pourrissement, et pour favoriser le mûrissement, l'idéal est de faire en sorte que chaque fruit soit exposé au soleil. Ne pas se laisser envahir par les pousses, limiter à 4/6 fruits par pied, procéder à la récolte avant que ceux-ci ne deviennent trop gros.

En potage, en soufflé ou purée, farcis, froids ou chauds, en accompagnement ou en salade ou dessert pour les plus sucrés, ces "légumes-fruits" n'ont pas fini de ravir les palais les plus fins.

Photo : Piutus (flickr.com)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019